Mon beau sapin.

 

Personne n’imagine un Noël sans sapin. Avec lui, on sort un peu du monde réel pour entrer dans l’atmosphère magique des fêtes de fin d’année.  L’arbre de notre enfance était traditionnel, habillé de boules rouges, guirlandes et paré de belles lumières dorées. L’arbre de l’enfance de nos filles restait dans le même thème.

Et un jour (un jour où je n’avais pas toute ma tête – dirait mon mari), j’ai voulu changer, j’ai acheté cette structure design.

sapin design

Simple, pratique et on évite la corvée  des aiguilles qui tombent sans arrêt.

A la maison, il n’a pas fait l’unanimité. Mon mari a dit – C’est le sapin des Bogdanoff !

Depuis cette expérience malheureuse, il gère le sapin, l’achat, la décoration et le rangement. Il est ‘le Boss’ du sapin !

Bien sûr, pendant ces différentes étapes, je ne peux m’empêcher de mettre mon grain de sel, c’est plus fort que moi.

Mi décembre, le sapin, acheté chez un petit producteur local, est installé dans un coin du salon. Mon mari précise qu’il est produit en culture, pas coupé dans les forêts. Cette année, je n’ai fait aucune observation, le sapin avait une taille parfaite, il n’avait pas un petit air penché, l’ensemble était harmonieux.

Puis, mon mari ouvre le carton des décorations. Comme il est méthodique, il installe la guirlande lumineuse, fixe ensuite les plus gros éléments et termine en accrochant les boules et autres décorations.  Tout est équilibré, il n’y a rien à redire.

Bien sûr, la décoration reste traditionnelle, un peu naturelle avec quelques matières brutes et des tonalités boisées, mais pas de strass, plumes et autres fantaisies.  (mon mari ne connaît pas Pinterest).

Cette année, notre sapin était ‘tristounet’. Une semaine dans le salon et déja  les branches tombaient. Il faisait peine à voir, il était ‘flagada’. Il ressemblait à un bouquet de fleurs fanées.  J’ai essayé de lui parler, de lui mettre des musiques de Noël mais Frank Sinatra n’a pas réussi à le sortir de sa déprime.

D’habitude, nous le gardons tout le mois de janvier, mais là, je ne pouvais plus le supporter, le voir dans cet état me  démoralisait.

J’ai dit à mon mari – Tu as vu, ce sapin n’est pas en forme,  ses branches se voûtent. Il n’est pas tonique, les boules et les guirlandes  glissent sur lui et tombent sur le sol.

Il fallait se rendre à l’évidence, il n’avait aucune prestance.

Hier soir, mon mari a rangé les guirlandes et le sapin est parti dans le garage. Il ne finira pas sur un trottoir, abandonné. Ce week-end, il va passer dans le broyeur à végétaux.  Triste et courte vie !

J’ai lu quelque part, qu’en forêt, un groupe d’arbres prend soin de ses individus faibles ou malades. Les plantes sont sensibles à la douleur, à la mémoire. Je n’ai pas réussi à établir une connexion avec ce sapin pour lui remonter le moral.

Si on récapitule son histoire, ce sapin a été produit pour devenir un décor de Noël, il a été abattu encore bébé (personne ne voudrait un sapin adulte de plus de 20 mètres) et il a vécu dans une atmosphère surchauffée, recouvert de guirlandes et de boules. Tout ça pour finir dans un broyeur.

Franchement, c’est triste à pleurer, cette histoire !

Finalement, j’en arrive à regretter mon sapin design !  Lui, au moins, il s’éclaire dès qu’on branche la prise et il ne fait pas la tête. Par contre, il a certainement été fabriqué en Chine et le bilan carbone est catastrophique.

Sapin naturel ou artificiel ? Je ne sais pas répondre à la question.

 

Photo Pinterest

17 Commentaires

  1. Chris Tho 19

    Cette année, je n’ai pas fait de sapin à la maison, et c’est bien la première année et pourtant j’aime mon sapin (que j’ai acheté il y a bien plus de 15 ans), il m’a suivi à tous mes déménagements. Et chaque fois, je l’agrémentais selon mes envies. Mais cette année, en fait, j’ai privilégié la crèche. J’ai chois un endroit de la maison (une partie de la bibliothèque, oh elle est pas grande) et j’ai décoré cette endroit avec deux petites plantes vertes dont un petit sapin vert et blanc, des guirlandes rouges et dorées, et une guirlande de cloche pour annoncer l’avènement. Oui, je crois en Jésus et en Dieu (non en l’église je précise). Voilà, l’année prochaine, on verra. Bonne années à toutes et à tous.

    Réponse
    • Jo

      Tu as raison de rappeler que Noël, c’est une fête religieuse avant tout. On a tendance à l’oublier et on se laisse avoir par le marketing autour de cette journée. Pour ceux qui croient en Dieu, c’est une fête encore plus belle, je pense.

      Réponse
    • Pimprenelle

      J’aime ta franchise et je me retrouve en toi ! Je crois En dieu mais j’ai bcp de mal Avec l’église !

      Réponse
  2. chiffonsandco

    j’ai longtemps eu un sapin naturel, mais depuis deux ou trois ans, j’ai un sapin design et ça me va très bien, surtout, parce que nous manquons de place !

    Réponse
    • Jo

      Impeccable le petit sapin qui fait bien son effet et qui se range dans une boite en carton. La magie de Noël peut se retrouver dans la déco et dans l’assiette

      Réponse
  3. matchingpoints

    Pour ou contre un sapin, un débat pas simple à clôturer… C’est un commerce comme un autre, comme tout ce qui pousse sur un champ ! Mais nous vous rejoignons pour les décorations venant de Chine, on ne sait pas trop avec quoi et comment tous ces objets sont fabriqués…

    Réponse
    • Jo

      On va avoir du mal à choisir. De toute façon, le mal est fait, on a tous des cartons pleins de déco de Noël et on sait bien qu’à ce prix là, tout vient de Chine. A nous d’avoir un peu de discipline pour ne pas changer la déco chaque année.

      Réponse
    • Jo

      Réponse pour le sapin, d’accord mais les décorations viennent de Chine. Il faut boycotter les boules et autres guirlandes pour bricoler soi-même des décorations avec 3 bouts de ficelle, des pommes de pin et quelques brindilles. Restons dans l’authentique jusqu’au bout.

      Réponse
  4. nadine jai50ansetapres

    Ah c’est sur que là, on peut pas se décider, de qui est le plus nocif pour la planète mais bon ! Cette année on a pris un nordik qui ne perd pas ses épines, acheté le 15 et liquidé le 1er janvier. Cette année par contre il était encore très beau , très vert, je suis sure que fin janvier il aurait eu encore belle allure. Mais c’est la tradition, c’est un commerce, ca fait vivre des gens le reste de l’année. Est-ce bien nécessaire d’occuper des terres agricoles pour ça, c’est encore un autre débat.

    Réponse
    • Jo

      Comme les chrysanthèmes, c’est un marché, ça fait vivre des entreprises. Pfff ! c’est bien compliqué de vouloir changer le monde. En commençant par le sapin, ce qui reste simple, on se pose des tas de questions et on ne peut pas y répondre sans bouleverser tout le système économique.
      Le monde est absurde et il le restera, je crois.

      Réponse
  5. Daphné @ be frenchie

    Oh la la, depuis que j’ai vu les forêts de sapins de Noël à perte de vue au Danemark, je n’en ai plus fait rentrer chez moi – déjà qu’un bouquet de fleurs qui se fanent me rendent triste, alors être responsable de la mort d’un arbre produit à la chaîne pour passer quelques semaines chargé de boules. Très paradoxalement, cela ne me gêne pas du tout de tronçonner joyeusement ma garrigue. Parce que je sais qu’en sacrifiant quelques individus et branches folles, c’est l’ensemble que j’entretiens.

    Réponse
    • Jo

      Moi aussi, les fleurs qui se fanent me rendent triste, je préfère les voir dans le jardin.
      Et en plus, quand elles sont dans le vase, je les coupe toutes à la même hauteur. Pas question qu’une arrogante soit au dessus des autres. C’est le côté communiste utopique de mes 15 ans qui refait surface.
      Je sais, c’est nul.

      Réponse
  6. Janachète

    Ca fait des années que j’ai opté pour un faux sapin, mais je le décore aux couleurs qui m’inspirent, et je change de déco tous les 5 ans on va dire .
    Je ne suis pas trop pour les sapins trop design qui transforment complètement la tradition .
    Mais les sapins coupés je te rejoins ça ne tient pas et c’est triste pour la forêt .
    Ah ces hommes qui se mêlent de tout je connais ça , ah, ah !
    Bisous Jo !

    Réponse
    • Jo

      Sniff, on va arrêter de pleurer sur ces pauvres sapins …
      Nos hommes qui se mêlent de tout … C’est quand même pratique parfois. Le mien vient de s’apercevoir que nos heures creuses pour l’électricité, c’était 21 h/ 5 h. ça fait 10 ans que je programme mes lessives et lave-vaisselle à 6 h du mat. Je croyais que les heures creuses étaient de minuit à 8 h. Merci Monsieur Je Sais Tout, encore une fois.

      Réponse
  7. Solange

    Tu es toujours aussi drôle moi j’ai réglé le problème n’ayant plus de petits enfant à demeure, nous avons opté pour un sapin étagère en bois design que nous rangeons à la cave avec les déco une fois les fêtes finies!
    Bonne journée,

    Bises

    Réponse
    • Jo

      C’est bien plus simple. Pas la peine de s’encombrer l’esprit avec Sapin naturel ou Sapin artificiel.
      Bonnes soldes, c’est une semaine importante pour les fans de fringues. Moi, j’ai fait quelques achats Ventes Privées chez Caroll et ça suffit. Pas trop fan de mode. Bises

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.