Je suis la Reine d’Angleterre.

 

Cette semaine, après tout le monde, j’ai lu le livre de Raphaëlle Giordano : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une.

On devrait toujours se fier à sa première impression, surtout quand elle est mauvaise. Ce titre à rallonge, qui prend toute la couverture du livre m’a rappelé ceux, indigestes, de certains films comme « Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages » et autres navets …

C’est sans doute une stratégie marketing. L’idée de l’auteur est de romancer une technique de visualisation positive. On suit donc une jeune femme qui, peu à peu, se libère de ses chaînes pour devenir ce qu’elle rêvait d’être.

Camille, l’héroïne, a tout pour être heureuse mais, entre son fils, son couple et son travail, elle frôle le burn out. Un soir, en pleine campagne, un accident immobilise son véhicule. En cherchant du secours, elle découvre une magnifique bâtisse, au milieu de nulle part. ( Belle introduction pour un conte de fée !). Le propriétaire des lieux, Claude, la soixantaine, lui propose son aide. C’est un sage qui comprend si bien son désenchantement, sa lassitude. Il lui laisse sa carte, il est Routinologue. (Oui, vous avez bien lu, il fait sortir les gens de leur routine)

Intriguée, Camille le rappelle une semaine plus tard. Claude lui explique,  que le changement est une porte qui ne s’ouvre que de l’intérieur. En appliquant la théorie des petits pas, elle va redonner un sens à sa vie. Pour le prix, elle réglera ce qu’elle estime lui devoir. (Donc, pour reprendre cette belle phrase de François Hollande, pour Camille, le changement, c’est maintenant ! et pour pas cher, en plus …)

L’histoire se déroule sur plusieurs mois, j’ai décidé d’appliquer la méthode sur une journée. Mardi dernier, j’étais prête, dès l’aube, à sortir de ce bonheur léthargique et à oser bousculer le convenu. (phrases honteusement recopiées dans le livre)

Mardi matin, 8 h.

  • Première étape : opération ‘Blanc’ ménage in/out intégral.

Déjà fait. J’ai passé ma première semaine de chômage à vider placards et tiroirs de tous ces objets inutiles qui nous encombrent. J’ai appliqué cette thérapie par le vide avant d’avoir lu le livre. Camille se lance dans de grands travaux de peinture. Ce matin, je vais me contenter de vider le lave-vaisselle, faire le lit et disposer différemment  2 ou 3 bibelots.

Mardi matin, 9 h 30

  • Deuxième étape : faire la liste des éléments de notre vie qui nous pèsent.

Du genre – « Je ne veux plus avoir 4 kilos en trop  » ou « Je ne veux plus laisser mes rêves au placard ».

Comme j’avais la flemme de chercher, j’ai repris les idées de Camille en les notant sur des feuilles A4 différentes.

Dans le livre, Claude et Camille s’élèvent dans les airs dans une montgolfière, Camille fabrique de jolis avions en papier avec ses vœux et les fait valser par dessus-bord. J’ai compris la symbolique du geste mais c’était bien trop compliquée à mettre en place. (Pas facile de trouver une montgolfière pour dire adieu à tous ces poids) J’ai fait de jolies boules de papier … Direction, la poubelle !

Mardi matin, 11 h

  • Troisième étape : faire la liste de ses qualités

Autonome, calme, confiante, fidèle, intuitive, originale … (là aussi, j’ai un peu copié, lister ses qualités un mardi matin à 11 heures, c’est un peu déroutant !)

Et tester le jeu de l’appareil photo imaginaire en étant à l’affût du beau. (c’est, parait-il, magique pour changer son filtre de perception de la vie)    Tu es toujours là ?

Mardi, midi

  • Quatrième étape : là, Camille nous fait un petit caprice, elle veut perdre du poids rapidement !

Je vous passe le blabla insignifiant de Claude qui finit par lui dire que pour maigrir, il faut mettre des épices pour relever le goût des plats un peu fades … Et résister aux sucreries. (Et  Camille va faire le plein de coriandre, curcuma, paprika, curry. Elle use et abuse également de la cuisson en papillotes)

Il est midi, j’ai faim. De toute façon, je ne vais pas perdre 2 kg en une journée. (On oublie ce projet, pour l’instant)

Je ne sais pas si c’est à cause du régime, mais Camille ne supporte rien. Dans le couple, les disputes éclatent ; Camille prononce même le mot « Divorce » et claque la porte.

Heureusement, Claude a la solution. Encore du blabla, des astuces de magazines et bien sûr, « la paix fut scellée par un tendre baiser de retrouvailles »  (C’est trop chou !)

Mardi, 14 heures

  • Cinquième étape : se regarder dans le miroir, chercher des éléments favorables et surtout, se choisir un modèle, étudier ses gestes et jouer à être une autre.

(C’est l’idée la plus absurde du livre)

Camille choisit Isabelle Huppert. Je n’aime pas cette actrice. Pour reprendre le commentaire d’une de mes lectrices, je trouve qu’elle a autant de charisme qu’une branche de céleri.

Moi, je vise plus haut.

Mon modèle sera : la Reine d’Angleterre !

Je vais me promener toute la journée avec une couronne  virtuelle sur la tête et tout le monde fera une révérence devant moi. Je sors donc, avec le chien, port altier, un petit air supérieur et je fais un petit signe de la main, façon Miss France, aux voisins.

Retour à la réalité. Mon mari a récolté, depuis dimanche, au moins 5 kg de tomates et de courgettes. Je vais faire une ratatouille ! Me voilà dans ma cuisine, épluchant ces légumes. (Je suis plus proche de Maïté que de la Reine d’Angleterre)

Mardi, 16 heures

  • Sixième étape : Chercher des mentors et créer un patchwork graphique de toutes leurs photos

Camille choisit Audrey Hepburn, Mère Teresa, Picasso, léonard de Vinci, Chaplin.

Moi, je reste fidèle à la Reine d’Angleterre

Sur la porte du cellier, je colle 15 photos de mon idole, en tailleur rose, vert, bleu, jaune …

(Oups ! la ratatouille a failli cramer !)

Mardi, 17 heures

Mon mari rentre du travail. Je lui annonce fièrement :

Je suis la Reine d’Angleterre !

Il me regarde, dépité et dit – ça te réussit moyennement cette période de chômage !

Revenons à l’histoire. Camille cherche le chemin du bonheur. Elle doit développer sa créativité amoureuse et professionnelle

Mardi, 18 heures

  • septième étape : pratiquer la relaxation, la méditation.

Claude dit – Quand votre humeur est maussade, visualisez un coin de ciel bleu. Il vous attend, il faut juste apprendre à s’y reconnecter. (oui, pourquoi pas ?)

Vous avez envie d’en savoir davantage  ? Je vous donne deux ou trois indices, des phrases qui en disent long, du genre : « un sirocco de complicité soufflait sur nos amours » ou  » J’avais le menton glorieux et l’œil fier, tandis que je passais à côté du Soldat inconnu et je me sentais habitée d’une même flamme »

Mardi, 20 heures

Mon mari est en cuisine. Il me dit – Eh! la Reine d’Angleterre, le repas est prêt, tu viens ?

– Je pose ma couronne, j’arrive !

 

Photo à la une : wikipedia

31 Commentaires

  1. Fabienne

    A moi aussi ce titre à rallonge ne disait rien qui vaille, pourtant j’ai failli céder à la tentation à force de n’en entendre que du bien , merci pour l’économie ! dans le même registre de l’héroïne qui prend sa vie en mains, je débute actuellement « La drôle de vie de Zelda Zonk  » pour l’instant, j’aime bien !
    Et enfin, merci de partager mon opinion sur Isabelle Huppert, je ne lui trouve aucun charme, et en plus comme elle ne vieillit pas, elle a la même expression depuis 30 ans ! Déprimant !

    Réponse
    • Jo

      Merci d’avoir laissé un commentaire. J’ai entendu parler de la Drôle de vie de Zelda Zonk, c’est certainement plus subtil.
      Et pour Isabelle Huppert, guindée et drapée dans ses certitudes intello, elle est ‘déprimante’, c’est tellement ça !

      Réponse
  2. Daphné @ Be Frenchie

    Hé, mais je suis sûre que tu salue aussi joliment de la main que Katherine en Queen Lizzie !
    Excellent choix, une femme qui assume d’être habillée de la tête aux pieds en violet et aime « Dancing Queen » ne peut être que merveilleuse !

    Moi, je veux être Katherine; je danserai en justaucorps jaune et chanterai en mangeant ma banane sur la plage. On fait un duo ?

    Réponse
  3. chiffonsandco

    ah ben voilà, je suis en train de le lire, ça ne me donne pas envie de continuer tout ça ! Pourtant, ça commençait plutôt bien : j’aimais bien quoi…

    Réponse
    • Jo

      Mais non, au contraire, tu dois continuer. Le livre a été d’une aide précieuse à beaucoup de personnes qui disent appliquer les principes pour sortir de la routine. Après lecture, si tu aimes, tu pourras contrer mes impressions négatives.

      Réponse
  4. Beat

    Euh petite question mine de rien …Tu ne pourrais pas poster plus d’articles?
    Parce que je suis complètement addict!
    Bisous Majesté !

    Réponse
    • Jo

      Euh, c’est trop gentil … Mais poster plus d’articles voudrait dire qu’on sort de l’artisanal. Je n’ai aucun article préparé d’avance. Je dois attendre l’inspiration qui va venir lundi ou … mardi. Ensuite, je note les idées et jeudi ou vendredi, je rédige, il me faut au moins 2 heures.
      Donc, désolée, mais je ne peux pas faire mieux.
      C’est un peu normal que tu te retrouves dans les billets, on aime les mêmes choses. Bon week end

      Réponse
  5. catherine Schmidt Maillet

    dire que j’allais le lire …..
    J’avais des doutes tout de même, merci de m’avoir fait gagné du temps ! En plus,j’ai bien ri,merci.

    Réponse
    • Jo

      Mais on peut le lire au deuxième ou troisième degré, c’est drôle aussi. On peut visualiser les situations qui sont souvent ‘loufoques’ Bon week-end

      Réponse
    • Jo

      Merci. L’idée de mettre une technique en roman, c’est bien mais là, c’est un conte de fée. Trop beau pour être vrai. Tout s’enchaîne si bien ! C’est jamais comme ça dans la vie, la vraie.

      Réponse
  6. nadine j'ai 50 ans et apres

    C’est le même principe que le livre de Paolo Coelho. Ca me parle pas ! Par contre toi tu as trouvé le contre pied et bonne rigolade ! Merci ca s’est bon pour le moral.

    Réponse
    • Jo

      Déjà, avec le titre à rallonge, j’étais sceptique ! Une jeune fille de 15 ans pourrait y croire. Mais nous, on sait que tous les rêves ne se réalisent pas.

      Réponse
  7. Sissi

    Vous avez raison en tous les cas votre altesse Jo de vous prendre pour la reine d’Angleterre. Nous sommes toutes des reines à notre échelle. Moins de sujets qu’elle donc moins de boulot et tant mieux ! Elle doit tellement nous envier. Notre anonymat nous donne une telle liberté. En fin de compte, je ne savais que penser de ce livre, là je suis fixée et je t’en remercie. Apparemment il a l’air de faire l’unanimité chez les « djeunes » et ça me rappelle ma mère qui ne voyait aucun intérêt à lire des magazines qui ne lui apportaient rien disait-elle qu’elle ne sache déjà, et je lui répondais toujours qu’ils étaient écrits pour tout le monde dont certain(e)s qui y trouvaient de l’intérêt, dont je faisais partie. Elle a toujours lu beaucoup de livres, au moins 3 à 4 par mois et adorait notamment le fantastique et la science fiction, mais pas les choses plus terre à terre. Je crois que le développement personnel c’est devenu un sacré business et je me méfie un peu de ceux qui proposent des formations en tous genre dans ce domaine car il y a quelquefois des sectes derrière.
    Encore merci Jo pour cet éclairage sur un énième bouquin/conte de fée pour les grand(e)s qui veut nous faire croire à la lune au risque d’être hyper déçue. Et j’ai beaucoup ri en te lisant. Bisous.

    Réponse
    • Jo

      Tout à fait d’accord, le développement personnel devient un business. Je pense qu’une partie des problèmes vient des réseaux sociaux. On voit tellement de gens qui sourient, qui présentent le meilleur (enfants parfaits, maison toujours rangée, vacances de rêve) Le risque, c’est de se comparer à eux, de se dire – Pourquoi pas moi ? Il faut savoir décoder, comprendre que derrière toutes ces photos sublimes, il y a du travail et une grande part de mensonge. Personne ne vit dans un décor de rêve, avec des enfants sages, en développant sa créativité. A un moment, il faut aller bosser pour gagner de quoi remplir le frigo.

      Réponse
  8. Dhelicat

    Tu mas fait rire et j’aime beaucoup ta critique de ce livre au titre accrocheur ou prometteur et qui finalement … Bon weekend mieux veut peutetre être la duchesse de Cambridge pour la jeunesse bises

    Réponse
    • Jo

      Si un livre avait le pouvoir de rendre heureux, ce serait super. Bien sûr, on peut s’en inspirer mais se prendre pour quelqu’un d’autre, c’est bizarre, je trouve. Je préfère la reine à la duchesse, qui a des enfants en bas âge et qui passe son temps à inaugurer des trucs. Bon week end.

      Réponse
  9. Janachète

    Je l’ai lu et pareil que toi je trouve ça un peu facile ou très compliqué d’ailleurs.
    Je n’y ai trouvé aucune aide .
    Et je cherche encore un routinologue dans mon entourage.
    Merci Jo ou votre altesse ?
    Bises !

    Réponse
    • Jo

      Votre Altesse, c’est bien mais j’ai abandonné l’idée. Mon mari n’est qu’un ‘roturier’ et nous avions trop de différence de ‘classe’. Je redeviens donc Jo, 56 ans, au chômage. Mais je ne suis plus dans la routine, mes journées ne sont plus figées par les horaires de bureau. Pas besoin de routinologue, je suis sortie de la routine. Bon week-end.

      Réponse
  10. La Baladine

    WOW! Et le bouquin ne t’est pas tombé des mains? En tout cas double merci, d’abord, je me suis bien amusée à te lire, ensuite , je sais que j’ai eu raison de ne pas toucher à ce livre!Et si d’aventure tu voulais en savoir plus sur ton « modèle » Elisabeth II, je te conseille la série « The Crown », histoire bien contée, acteurs excellents, image superbe!

    Réponse
    • Jo

      Oui, j’ai prévu de regarder la série … En novembre, quand on aura la pluie toute la journée. Là, pas de télé, le soleil est revenu et on en profite. Bon week end.

      Réponse
  11. Solange

    Tu me fais trop rire Jo, perso j’ai bien aimé ce livre mais bon c’est un livre on peut quand m^me y piocher de bonnes idées!!!
    Je vous salue bien bas votre Majesté!!!

    Réponse
    • Jo

      Franchement, y piocher quoi ? Ecrire ‘Je ne veux plus être au chômage’ et monter dans une montgolfière pour jeter la feuille, ça ne va pas me faire retrouver du travail.
      Imagine ! si mon mari l’avait lu ! il aurait trouvé des anomalies à chaque page.

      Réponse
  12. christine thomas

    Bonjour Jo, j’ai adoré, j’ai bien ri en prenant mon p’tit déj. Excellent. Bises

    Réponse
    • Jo

      Bien contente de t’avoir fait rire. En tout cas, vous, avec tous vos projets, vous n’avez pas besoin d’un routinologue.

      Réponse
  13. Matchingpoints

    Une critique littéraire qui change… 🙂 C’est vrai, en lisant un livre, on a parfois envie de recopier quelques idées, de se projeter dans les situations décrites dans ce même livre ; ces idées peuvent même être dynamisantes…l’idée de The Queen par contre nous parait peu favorable, même si ces chapeaux peuvent créer quelques envies vestimentaires !
    Bon weekend, peut-être trouverez-vous une flamme quelque part…

    Réponse
    • Jo

      Ce qui me dérange, c’est que l’auteur est dans une démarche de ‘marketing’ et ça se voit au travers des pages. En cherchant sur le net, j’ai vu que sa sœur jumelle avait un site qui propose des accompagnements sur Paris, ou via Skype, pour sortir de la routine. Un bon filon bien exploité !
      Pour la reine, bien sûr, elle est âgée, s’habille mal, a des chapeaux ridicules mais c’est certainement jubilatoire de voir les gEns faire une révérence devant soi. Et ça change de tous ces modèles usés jusqu’à la corde genre Mère Teresa, Marie Curie ou les actrices.

      Réponse
  14. Martin

    J’adore, tu me fais rire . J’ai lu ce bouquin et effectivement, dans la vie de tous les jours ce n’est pas facile à appliquer . En plus , Claude distille les conseils au compte goutte , c’est un peu long !! Super article et compte rendu . Bises Tania

    Réponse
    • Jo

      Oui, Claude distille ses conseils au compte goutte, dans des endroits improbables, à n’importe quelle heure.
      Mon mari n’est pas jaloux mais s’il voyait des textos réguliers d’un dénommé Claude, il se poserait des questions.
      En plus, elle n’a aucun problème pour se libérer pour les rendez-vous … Bon week-end.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *