Visualisation mentale, j’adore l’idée.

 

La semaine dernière, nous avions des temps de repos supplémentaires. Pour beaucoup, c’était l’occasion de faire des tas de choses ou simplement de ne rien faire.

Pour certains, la culpabilité arrive au moment où ils décident de se détendre. Tout relâchement leur pose problème.

J’ai trouvé une solution.

En feuilletant des magazines, un article sur la visualisation mentale a retenu mon attention.

En résumé, il suffit parfois d’imaginer qu’on fait quelque chose pour en ressentir les bienfaits. En choisissant l’option ‘chaise longue’ dans le jardin, on fait autant de progrès que celui qui court dans tous les sens.

Non, ça ne fonctionne pas pour la pile de linge qui attend dans la panière ! C’est beaucoup plus subtil.

Ce ne sont pas des paroles en l’air. Des chercheurs se sont penchés sur la question, ont élaboré des tests, observé, analysé et rédigé des rapports longs comme le bras, approuvés par la communauté scientifique.

  • Un exemple, en musique :  Prenons deux groupes qui apprennent une séquence au piano.  Pendant 4 jours, le premier groupe répète seulement en l’imaginant, alors qu’un autre groupe  joue physiquement sur le piano. A ce stade, Il a été prouvé que  les deux groupes démontraient un niveau très similaire d’amélioration.  C’est seulement à partir du 5e jour que s’est distingué le groupe qui pratiquait physiquement. Une séance de deux heures sur le piano a suffi au premier groupe, qui imaginait l’exercice, pour rejoindre le niveau d’amélioration du second groupe.

 

  • Autre exemple, au Basket :  le Dr. Blaslotto, de l’Université de Chicago a observé une équipe pendant 30 jours. Il a demandé à la moitié des joueurs de visualiser un lancer parfait au panier. L’autre partie de l’équipe a continué son entrainement sur le terrain. L’étude démontre un niveau d’amélioration de 23% a qui visualise un lancer au panier, comparé à 24% pour ceux qui pratiquaient le sport.

Un entraînement virtuel peut être aussi efficace qu’un entraînement réel. En voilà une bonne nouvelle !

On va puiser dans les ressources de l’esprit pour améliorer ses performances. Le cerveau est une machine formidable.

Il est possible de l’appliquer au quotidien, mais pas pour tout. Si ton voisin de palier ou ton collègue ont trois neurones, les imaginer avec la tête d’Einstein ne changera rien à l’affaire.

Mais si tu n’as pas le courage de mettre tes baskets pour aller marcher, il est possible de visualiser la promenade et d’en ressentir les bienfaits.

Ce matin, nous avons ouvert les volets et le temps est gris. Il pleut et je pense que nous ne verrons pas le soleil de la journée. En buvant mon café, j’ai pensé à notre balade de mardi dernier, à cette jolie crique à Belle-île-en-Mer. Je me suis représentée en détail le bleu du ciel et de la mer, le sable chaud, les bateaux au loin.

Visualiser ce petit coin de paradis peut redonner le moral.

Nous avons tous de beaux souvenirs dans un coin de notre tête, ouvrons le tiroir de temps en temps, laissons remonter ces belles images, imaginons qu’on fait une belle balade … En plus, ça va muscler nos mollets !

Ce n’est pas de la fiction, c’est prouvé et approuvé par la communauté scientifique.

 

17 Commentaires

  1. chiffonsandco

    la visualition mentale est utilisée en méditation, sophrologie ou même l’hypnose que je pratique ou ai pratiqué et je confirme son efficacité : je te sens sceptique!

    Réponse
    • Jo

      Il y a 20 ans environ, j’ai eu des problèmes de claustrophobie, avec peur panique dans les endroits fermés. J’ai consulté une sophrologue et j’étais bien plus à l’aise avec la respiration abdominale qu’avec la visualisation.
      Je n’ai plus de problèmes mais en cas de stress je vais plus vers la respiration, c’est plus facile pour moi.

      Réponse
  2. solange

    CC Jo,

    Article interressant moi je visualise souvent mes projets de bricolage, de vacances de sorties et ça m’aide bien mais ça ne se fait pas tout seul ce n’est pas magique!
    Bonne journée,
    Bises

    Réponse
    • Jo

      Tu as raison, ce n’est pas magique mais je trouve ces 2 études (piano et basket) très intéressantes.
      Les coachs sportifs utilisent la visualisation pour la performance (répéter un trajet ou un geste). il faut combiner le virtuel et le réel pour de bons résultats.
      En méditation, on utilise aussi la visualisation. J’ai un peu de mal avec ces méthodes, je me contente de la respiration abdominale.

      Réponse
  3. zenopia

    Je trouve cette technique hyper intéressante !

    Réponse
    • Jo

      En fait, c’est un peu comme la méditation, c’est le cerveau qui guide, qui prend les commandes et le corps se repose.
      Je trouve ça sympa mais je ne sais pas si je pourrais l’appliquer et surtout, comment mesurer les performances ?

      Réponse
  4. Anne-Marie

    C’est très intéressant, merci d’avoir partagé !

    Réponse
    • Jo

      C’est intéressant et surtout, je trouve ça génial. Imaginer que le virtuel est aussi efficace que le réel !
      Mais il faut sans doute approfondir et surtout, comme pour tout, pratiquer souvent.

      Réponse
  5. Janachète

    Alors si ça marche depuis le temps que je rumine la transformation de ma chambre et sdb elles devraient être terminées.
    Bin ce n’est pas le cas mais ça me prend de l’énergie en tout cas .
    Je vais essayer pour le sport .
    Merci Jo tu as toujours de bonnes idées.
    Bises !

    Réponse
    • Jo

      Ah, je ne suis pas certaine que ça fonctionne pour les coups de pinceaux ou la pose du carrelage.
      Les chercheurs parlent d’amélioration de performances.
      Tu as raison, il faut essayer pour le sport.

      Réponse
      • Visiteuse

        Pour l’activité physique (si si j’insiste ! car j’aime pô le sport), je ne visualise pas les mouvements.
        C’est tout le contraire en fait, pendant les pilates, je laisse mon esprit décoller et mon corps travaille tout seul. Quand c’est très dur, genre les abdos, j’imagine juste une poulie qui me soutient. Le pire ou le meilleur c’est que ça marche (tout seul ou presque). Hihi
        Le moment de grâce, que je croyais pure légende, c’est quand le cerveau est inondé de dopamine et sûrement d’endorphine, à l’exacte seconde de bascule entre cela fait très mal et cela fait du bien.
        Mais pas à chaque fois non plus. La musique aussi est capitale dans cet état.

        Réponse
  6. Visiteuse

    Moi aussi, je visualise avant de m’endormir les petits travaux de décoration de la maison. Je ne vous raconte pas les milliers de m2 de murs que j’ai pu peindre et repeindre , changeant la couleur chaque soir. Des fois c’est fatigant, surtout quand en vrai c’est carrément raté et que du coup je dois repasser le rouleau !

    En ce moment, je visualise le jardin : je plante, déplace et replante, j’imagine la future fontaine et la technique de construction.
    Passage à l’acte : bientôt je l’espère… Pour l’instant je visualise.

    Réponse
    • Jo

      Donc, visualiser, ce n’est pas du temps perdu. Le cerveau travaille, imagine les travaux de déco ou de jardinage.
      C’est bien beau, tout ça, mais il faut passer à l’acte un jour sinon ce n’est plus de la visualisation, c’est de la procrastination.

      Réponse
  7. christo19

    Bonjour Jo, ce n’est pas une découverte scientifique. C’est une pratique qui existe depuis la nuit des temps, elle vient de la philosophie orientale. C’est ce que l’on appelle la visualisation créatrice et ça marche. Tu as un projet, visualise la réussite de ton projet, si ta motivation est réelle et fondée, alors il se réalisera comme tu le souhaites. Tu peux aussi utiliser la visualisation créatrice dans tes relations humaines, en effet, pour améliorer par exemple tes relations avec untel, si cela doit être, elles s’amélioreront. Elle peut être utilisée pour la santé. Je l’utilise régulièrement, ce qui est important est d’être en accord avec ce que l’on visualise. La visualisation créatrice peut aussi se faire par écrit. Je propose un livre « la visualisation créatrice » de Shakti Gawain. Et puis, n’oublie pas Guy l’a dit dans sa formation, rien de tel que de travailler son IMAGINATION, une énergie puissante. Donc, en clair, rien de nouveau et c’est surtout pas scientifiques qui l’ont trouvé. C’est une philosphie que l’on doit apprendre, s’imprégner. Bises

    Réponse
    • Jo

      Je n’en connaissais pas l’origine. Si j’avais lu cette technique dans un livre sur la philosophie orientale, j’aurais pensé – Encore une idée complètement ‘perchée’ ! C’est mon esprit cartésien qui parle.
      Cela me rassure quand même de savoir que des chercheurs se sont penchés sur la question.

      Réponse
  8. matchingpoints

    Le dernier exemple tombe bien – imaginons le soleil et le ciel bleu… Mais c’est drôle, c’est plutôt inverse qui se produit pour nous, nous ressentons que du regret pour ce printemps raté !

    Réponse
    • Jo

      C’est la même chose pour moi, la visualisation n’a pas un effet positif toute la journée. Dès qu’il faut sortir ou regarder dehors, on ne peut que pester contre la pluie et le froid.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *