L’embarras du choix.

 

Chez nous, le choix n’est jamais un problème. Mon mari et moi prenons très rapidement les décisions du quotidien et nous regrettons rarement nos choix.

En fait,, on gagne un temps fou à ne pas se torturer l’esprit. 

Pour certains, choisir est une épreuve.

Par exemple, une de mes amies peut rester un bon quart d’heure devant des brosses à dents. Elle est là, piétinant devant le rayon, indécise :

  • la rose ou la verte ?
  • la souple ou la médium ?
  • cette marque ou l’autre ?
  • la plus chère ou la moins chère ?
  • et le lot de trois, c’est intéressant ou pas ?

Pour une brosse à dents, est-ce utile d’aller aussi loin dans l’analyse, de dépenser de l’énergie pour rien ?

Pour ce choix, je fonctionne différemment. Je prends un modèle déjà utilisé ou je me laisse tenter par une couleur sympa, un design renouvelé. En tout cas, la décision est prise en une minute maximum.

Prenons l’exemple des courses,  un caddie à remplir et notre cerveau doit répondre à une foule de questions. C’est une épreuve, une perte de temps pour ceux qui ne savent pas choisir. Je prends souvent les articles par automatisme, toujours les mêmes. Je ne pars pas à l’aventure dans le magasin, je ne flâne pas. Je stocke pour quelques jours. C’est moins fun mais plus efficace.

Un deuxième exemple : le groupe d’amis au restaurant.

Le radin fera vite son choix, il prendra le plat le moins cher. Pour les autres, ça se complique. Certains vont analyser le menu, chaque plat, vont changer d’avis et … rechanger d’avis.  Et y a toujours celui  qui, pour éviter de prendre une décision, choisira la même chose que son voisin.

Au restaurant, je choisis toujours des plats que je ne mange pas souvent, qu’il me serait difficile de préparer à la maison ou je me laisse tenter par des associations créatives, par la nouveauté. On n’est pas là pour prendre une blanquette et deux boules de glace vanille.

Finalement, la liberté, c’est compliqué !

Il faut comprendre qu’en faisant un choix, on ne joue pas sa vie. On fait une erreur, et alors ?

  • déçu par un achat ? On fait une photo et on le met sur Le Bon Coin.
  • déçu par un plat au restaurant ? On oublie, ce n’est pas si grave.
  • déçu par la location de vacances ? On se concentre sur les visites et les paysages.

Plus facile à dire qu’à faire. Beaucoup sont réticents à toute forme de choix. C’est une épreuve, du stress, de la fatigue. Et le résultat ? Souvent, des regrets, des remords.

Je suis contente de faire mes choix rapidement, sans états d’âme, en ayant simplement des questionnements basiques.

 

Dessin Le Parisien week-end, 29 janvier 2013

18 Commentaires

  1. Pimprebelle

    Je fonctionne à l’instincT et au coup de cœur ! Donc ça va très vite ! Je regrette des fois mais y’a pas mort d’homme !
    Bonne semaine Jo

    Réponse
    • Jo

      Heureusement que tes choix se font rapidement ! Comme tu composes une tenue (ou plusieurs) par jour, tu dois être rapide sinon, à midi, tu ferais encore des essayages.

      Réponse
  2. Visiteuse

    En général, je n’hésite pas trop longtemps, être impulsive y aide sans doute ou alors l’intuition qui sait bien mieux que notre raison ce qui est bon pour soi.

    Et pourtant il m’arrive aussi de tergiverser quand trop de choix tuent le choix.
    Comme pour le terrain autour de la maison qui est une presque page blanche.
    Je ne me décidais pas sur le style de jardin que je voulais créer. Tous me plaisent énormément.
    J’ai réglé récemment le problème en décidant de faire 3 zones : un espace japonisant, une partie toscane et la dernière, un jardin des senteurs.
    Maintenant que j’ai bien visualisé, j’attends le maçon qui va me construire cette grande ouverture ronde en briques qui me permettra de passer du Japon en Italie en quelques pas.
    Voilà j’ai tout choisi, mais j’ai du boulot !

    Réponse
    • Jo

      Quelle belle idée, 3 jardins en un ! Le jardin, c’est le domaine de Monsieur, je n’interviens pas dans ses choix.
      J’ai de la chance, il est comme moi, il prend très vite ses décisions.

      Réponse
  3. Visiteuse

    Tout choix est un renoncement. C’est le choix cornélien du Cid.
    Kierkegaard (le père de l’Existentialisme) l’a pas mal démontré lui aussi dans son ouvrage « Ou bien, ou bien » .

    Réponse
    • Jo

      Tout choix est un renoncement ? Je n’aime pas cette phrase.
      Pour moi, tout choix est un accomplissement

      Réponse
  4. Nadine jai50ansetapres

    Je ne regrette pratiquement jamais mes choix car je me dis qu’au moment où j’ai pris mes décisions j’avais un certain nombres d’informations qui m’ont fait prendre la décision. Quand on regrette c’est que le sjours suivants d’autres infos sont arrivés. Ce n’est pas grave.
    J’ai eu un « creux de la vague » où je n’arrivais m^me plus à me décider à acheter une baguette de pain ou pas !!! Je me suis vite fait, mis des pieds au c– pour reprendre les rênes de ma vie, c’était pas ma nature profonde !!! J’avoue je suis bien entourée et la plupart ont confiance dans mes choix, donc ca facilite. Bon mois d’août et merci pour tes articles, j’adore tes réflexions sur le quotidien.

    Réponse
    • Jo

      C’est bizarre d’avoir une période où l’on ne sait plus prendre de décisions. Je pensais que ce trait de caractère était bien ancré, pour toujours.
      Pour les thèmes des articles, je ne sais jamais à l’avance, c’est la vie qui réserve des surprises …
      Merci de me lire.

      Réponse
  5. Solange

    Je suis un peu comme toi Jo même un peu trop quelquefois mais c’est pas grave, il n’y a pas mort d’homme lol
    Un bon dimanche !!!

    Réponse
    • Jo

      On perd moins de temps. Comme je n’ai pas beaucoup de patience, c’est mieux de prendre les décisions rapidement.

      Réponse
  6. Beatrice

    J’aimerais tant être comme toi!!! Mais je suis plutôt comme Sophie… en pire!
    Du coup chaque fois que je dois prendre une décision c’est mille ans ! … et je regrette dans la seconde qui suit en pensant que j’aurais pu mieux choisir…
    Bon dimanche!

    Réponse
    • Jo

      Oui, c’est épuisant … pour toi et pour les autres. J’ai quelques amies comme toi . Parfois ça me fait rire, parfois ça m’agace.

      Réponse
  7. Sophie

    Tu as de la chance ! Moi je suis une indecise indécrottable! D’ailleurs, mon compagnon me connait bien maintenant. Quand je choisis une destination de vacances par exemple, il ne s’affole plus, il attend quelques jours ou semaines pour voir si je ne vais pas changer d’avis avant de partir dans une réservation 🙂

    J’ai toujours l’impression que j’aurais pu choisir mieux. Pffff c’est usant.

    Réponse
    • Jo

      Mon mari aussi attend que je change d’avis, pas pour les décisions d’achat mais pour des loisirs . Comme j’ai une idée par jour, je suis bien obligée de faire le tri et il attend que ça passe.
      J’ai aussi des idées d’occupations pour mes petites filles, un truc, puis un autre et en fait on reste sur les basiques.

      Réponse
  8. Janachète

    Pour les choses futiles mon choix est rapide .
    Quand c’est plus important je réfléchis un peu quand même. Mais j’ai avec moi un homme qui réfléchit encore plus ….
    C’est bien de réagir comme toi . La vie est plus facile .
    Bon week-end !

    Réponse
    • Jo

      Paradoxalement, je prends très vite les décisions pour les gros achats. Les deux dernières voitures ont été choisies en 5 mn. Elle collaient au budget et à nos envies.
      Parfois, pour les achats futiles, j’hésite un peu en me disant – Est ce que j’en ai vraiment besoin ?

      Réponse
  9. matchingpoints

    Vous avez de la chance ! En fait, vous êtes sûre de vous, ce qui vous aide dans vos décisions.
    Belle journée

    Réponse
    • Jo

      C’est pratique de prendre les décisions rapidement. Cela évite les pertes de temps.
      Je crois qu’il me serait difficile de vivre avec un indécis.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.