Fini l'effervescence, les bureaux sont vides

Fini l’effervescence, les bureaux sont vides