Mes premiers pas chez Pôle Emploi.

 

Vous connaissez tous la chanson « On écrit sur les murs le nom de ceux qu’on aime, des messages pour les jours à venir … ».

Chez Pôle Emploi, on écrit également sur les murs. Il y a quelques offres d’emploi urgentes, de jolies plaquettes d’organismes de formation et surtout, dans tous les bureaux, une phrase « Veuillez rester courtois avec votre conseiller ».

Chez Pôle Emploi,  les gens perdent patiente dans les longues files d’attente, ils s’agacent quand il faut fournir trois fois le même document perdu dans ce labyrinthe ou qu’ils ont mal compris les consignes  du dernier entretien.

Pôle Emploi, c’est le monde en réduction, un endroit où nous ne sommes qu’un numéro, où la plupart des gens fuient les regards, baissent la tête et ont un sentiment de honte d’être là.

Les entretiens individuels deviennent une procédure. L’agent qui nous reçoit a les yeux rivés sur sa montre. En 20 minutes, on doit expliquer notre parcours professionnel. Les 10 minutes suivantes, il faut définir l’emploi recherché. Là, le conseiller grimace, nous incite à  revoir notre salaire à la baisse et à accepter un poste à une heure de route de notre domicile. Il coche des cases, tel un automate, nous demande une signature, nous donne de jolies plaquettes pour une éventuelle formation et nous raccompagne.

En début de semaine, j’avais une convocation intitulée « Droits et devoirs du demandeur d’emploi ».

Un matin, à 9 heures, nous étions environ quarante, rassemblés dans une salle. Il y avait là, des jeunes, moins jeunes, deux mamans avec leurs enfants. L’animatrice, sans prendre de gants, se tourna vers elles et dit :

  • Vous devez quitter cette réunion. Si vous cherchez un emploi, trouvez une solution pour venir seule. Vos enfants ne vont pas vous suivre à un entretien d’embauche ou au travail. Et bien là, c’est pareil  !

Ce matin là, la tension était palpable.

La conseillère insista sur la mission de Pôle Emploi : nous accompagner, nous préparer à une recherche d’emploi.

J’ai donc appris que Pôle Emploi n’était pas là pour nous trouver un poste. Il était important de le préciser, en effet ! Par contre, nous avons un outil performant, le site où sont répertoriées toutes les offres d’emploi et les formations. De plus, chaque mois, nous devons actualiser notre situation pour éviter la radiation.

On sentait l’inquiétude, le stress de ceux qui ne maîtrisaient pas la navigation sur le site ou qui, tout simplement, n’avaient aucun moyen de s’y connecter. Les plus démunis ont quitté la salle, d’autres ont crié leur exaspération, pointant du doigt  la lourdeur administrative. Face au désarroi, l’animatrice, droite dans ses bottes, est restée de marbre, elle n’a eu aucun mot d’encouragement ou une phrase rassurante pour ces personnes vulnérables, en grande fragilité.

Depuis Juillet, j’ai eu trois entretiens individuels, jamais avec le même interlocuteur. J’ai expliqué mon projet de formation.  A chaque rendez-vous, je dois récapituler, argumenter, montrer le résultat de mes recherches, demander s’il est possible de financer mes choix.

Pôle Emploi et les chômeurs, ce sont deux mondes qui ne se comprennent pas.  Les agents, en première ligne, subissent au quotidien les critiques, l’exaspération et la violence verbale.

Face à eux, des gens découragés, fragiles, un peu à côté de leur vie, incapables de retrouver l’énergie pour mener le combat. J’imagine l’angoisse qui grignote les nuits des chômeurs en fin de droits.

Le monde de l’Entreprise est souvent difficile, celui de la recherche d’emploi est bien pire.

Pour ne pas sombrer, il faut prendre du recul. Je ne culpabilise pas, je ne sors pas des lignes de mon projet, j’ai des arguments pour répondre aux petites phrases qui peuvent faire mal et surtout, j’ai la chance de ne pas avoir de problèmes financiers. Au mieux, je retrouverai le poste de mes rêves. Au pire, je ferai de petites missions d’intérim pour tenir jusqu’en 2023, l’âge de mes droits à une pension de retraite.

 

25 Commentaires

    • Jo

      J’ai l’impression, à vous lire, que vous avez BAC + 7 dans beaucoup de domaines. Vous êtes une mine d’infos, une sorte de ‘Huggy les bons tuyaux’.
      Merci pour l’info, je ne connaissais pas. Je vais également la transmettre à mes filles. On a tous besoin de booster sa carrière et on ne sait pas toujours par où commencer.

      Réponse
      • Visiteuse

        Ahaha ! « Huggy les bons tuyaux » : j’adore et j’adhère !
        C’est super de rigoler de bon matin 
        Allez un dernier tuyau chez Emploi Store pour géolocaliser les organismes de formation et leurs programmes (celui-là on a du vous le présenter mais sait-on jamais ?) :

        https://www.emploi-store.fr/portail/services/laBonneFormation

        Hasta la vista Señora

        Réponse
  1. chiffonsandco

    je te souhaite bon courage, ainsi que de belles formations intéressantes et je croise les doigts pour toi!

    Réponse
    • Jo

      C’est gentil. Depuis 15 jours, j’argumente pour me faire financer une formation. Pôle Emploi ne semble par convaincu et ils veulent absolument me diriger sur un organisme qui ne fait pas ce qui m’intéresse. Et il n’y a que cet organisme de formation qui tient des permanences dans les bureaux de Pôle Emploi. C’est bizarre, étrange … Mais je suis tenace. En vieillissant, on apprend à se défendre.

      Réponse
  2. Sissi

    Oui, c’est un véritable parcours du combattant. Ensuite tu auras des ateliers proposés pour apprendre à rédiger une lettre de candidature par exemple. On t’expliquera qu’en haut à gauche, tu dois indiquer ton nom et ton adresse… Ils reçoivent en même temps des apprentis bouchers qui cherchent leur premier stage en alternance et des salariés expérimentés qui ont l’habitude de rédiger des courriers ! Pour les formations, tu peux peut-être te renseigner auprès du Conseil régional de la région Nouvelle-Aquitaine : http://financermaformation.com/vous-recherchez-un-dispositif/conseil-regional-aquitaine-cheque-regional-qualification-demandeurs-demploi/, http://financermaformation.com/vous-etes-demandeur-demploi/decouvrir-les-dispositifs/, http://financermaformation.com/vous-etes-demandeur-demploi/rechercher-une-formation/, enfin peut-être l’as-tu déjà fait. Cela permet d’arriver avec une demande très précise à laquelle ils peuvent moins facilement s’opposer sachant que certes la demande dépasse l’offre mais de toute façon et surtout ils n’ont pas le temps de chercher pour chaque demandeur. Parce que toi tu sais quelle est la formation dont tu as besoin mais eux ne prennent peut-être pas le temps de chercher celle qui correspond à ta demande parmi celles qui sont prises en charge parce qu’ils n’ont que peu de temps à consacrer à chacun comme tu l’as expliqué.
    Et si tu as l’occasion de sympathiser avec d’autres demandeurs, cela permet d’échanger des infos. Petit à petit l’oiseau fait son nid mais c’est vrai qu’on a souvent des moments de découragement. Heureusement que tu as des joies à côté comme la perspective d’accueillir une seconde petite fille. Et j’espère que tu as un peu de temps pour toi, pour faire des choses qui te font du bien pour rester en forme, continuer à voir des gens et garder le moral. Bisous.

    Réponse
    • Jo

      Merci pour ces liens, je vais regarder ce qui est proposé.
      J’ai fait le même constat que toi, nous arrivons tous avec des parcours et des envies différentes et les agents Pôle Emploi veulent nous faire entrer tous dans le même moule.
      Et vrai aussi le fait que nos conseillers ne nous apportent que de vagues pistes et qu’ils sont bien contents quand on arrive avec un projet concret.
      Au niveau du moral, je ne suis pas ‘au fond du trou’, je suis beaucoup plus optimiste que l’année dernière. Comme l’entreprise avait de grosses difficultés financières, c’était stressant. Et on attend nous aussi cette petite fille qui devrait bientôt arriver.
      Merci de tes encouragements. Bon dimanche

      Réponse
  3. Nadine jai50ansetapres

    Comment te dire… Je les fréquente depuis de nombreuses années à intervalles réguliers. Leur mission est plus que mystérieuse. Par contre moi j’ai toujours la même conseillère qui me présente des offres auxquelles j’ai répondu la semaine dernière ! Par contre je peux confirmer que ce sont les rois pour perdre dix fois le même document. Là est le grand mystère de cette institution. Je te souhaite beaucoup de patience, de calme, de zénitude profonde pour affronter cette relation.

    Réponse
    • Jo

      Tout le monde dit, en effet, qu’ils perdent sans arrêt des documents. Pour moi, c’est le début et comme toi, je n’ai pas de difficultés à comprendre les procédures mais, en groupe, j’ai vu des gens complètement perdus.
      Un exemple, en entretien individuel, il faut signaler notre présence en tapant notre identifiant sur une borne. J’ai vu des personnes qui ne savent pas le faire ou qui n’ont pas leur identifiant. A ce stade, certains s’énervent et deviennent agressifs.
      Nous avons la chance de savoir au moins taper sur un clavier mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

      Réponse
  4. Visiteuse

    Je suis curieuse de savoir si Paul vous a présenté Bob ??
    Depuis 2016 Bob est le meilleur ami de Paul et peut-être aussi bientôt le vôtre.

    Pour ceux qui l’ignorent, Bob-Emploi est une plateforme (une Start-up associative – si si !) High tech : Big data, algorithmes et interaction participative composent son ADN, ça et les 800 000 € de fonds attribués par l’ex ennemi de la Finance et ses potes.
    Entre nous, donner 800 000 € en échange d’une promesse de faire baisser le chômage en Gauloisie de 10% est un peu mesquin je trouve.

    Enfin bref, à l’époque où j’ai fréquenté Paul, Bob n’existait pas encore car son Daddy pourtant si précoce ne rentrait qu’en 6ème. !
    Pendant cette période, Paul n’a eu de cesse de vouloir me fourguer des stages dont je ne voulais pas : CV, stage actif (à ne pas confondre avec stage passif !) de prospection et le pompon le fameux Bilan de Compétences !

    J’espère que vous obtiendrez la formation souhaitée et à valeur ajoutée.
    Que la force soit avec vous !

    Réponse
      • Jo

        ça va me faire la journée, c’est drôle.
        il y a certainement un poste à pourvoir chez l’Oréal. Une certaine Liliane est décédée. Et qu’on ne vienne pas me dire que je suis trop vieille pour le poste !
        En plus, je pourrai rencontrer François-Marie, il me donnera quelques cours de photo.

        Réponse
    • Jo

      bob, j’ai bien cru que c’était une blague, mais non, ça existe vraiment ! Je suppose que, pour le fonctionnement, mon ami corrézien a recruté quelques copains à lui. il faut bien interpréter les algorithmes et résoudre les bugs de cette machine infernale.
      Pôle Emploi ne m’en a pas encore parlé.
      Il y a un autre problème chez Pôle Emploi. Ils ont beaucoup de contrats aidés. Ce qui permet à l’Etat d’être à la fois le financeur et le bénéficiaire de ces types de contrats.
      Maintenant, ils veulent les supprimer en prétextant que le chômage va diminuer.
      Peut-être qu’à la fin de l’année, on me proposera un poste chez Pôle emploi et je recevrai un des conseillers qui s’occupe de mon dossier actuellement !
      En fait, rien n’est résolu, on déplace les gens comme des pions.

      Réponse
  5. La Baladine

    Tu poses un regard, à la fois impliqué et distancié, qui décrit bien le vertige de la situation. 30 ans de chômage de masse, des gens désemparés en attente d’une prise en charge et des agents contraints de « se blinder » parce qu’ils ne sont pas en capacité de répondre à cette attente…

    Sinon, il y a aussi les réseaux sociaux, pour trouver un job: Linkedln, bien sûr, qu’on connaît tous, mais aussi des sites tels que celui-ci https://www.emploi-store.fr/portail/services/bowkr et même Le Bon Coin!

    Bises de courage, de patience et de persévérance, mais je sais que tu ne manques d’aucun!

    Réponse
    • Jo

      Moi, aussi, comme les employés de Pôle Emploi, je garde un peu de distance.
      Comme mes filles et gendres ont pas mal galéré pour trouver un poste, je connais déjà tous les sites.
      A une époque, chaque semaine, je cherchais pour eux et j’ai même trouvé des postes intéressants sur Le Bon Coin.
      Les agents Pôle Emploi sont têtus, ils veulent à tout prix me caser tout de suite avec un poste au SMIC, à mi-temps, bien loin de chez moi. ils me font comprendre qu’à mon âge, je n’ai plus le choix.
      Et bien, si ! Je vais me former, avant tout et je leur ferai la technique du disque rayé, je vais répéter, argumenter. Moi aussi, je suis têtue.

      Réponse
      • La Baladine

        Et tu as raison!
        « La persévérance, c’est ce qui rend l’impossible possible, le possible probable et le probable réalisé! »
        😉 🙂

        Réponse
        • Jo

          Quelle jolie phrase !

          Réponse
  6. matchingpoints

    Ce sont apparemment deux mondes qui ne se comprendront jamais ?
    Nous avons de la chance n’ayant jamais eu à fréquenter ce monde-là…
    Bonne chance et courage pour la suite !

    Réponse
    • Jo

      Merci. Le courage, je l’ai. La chance, on verra.
      Mais ce chômage, ce n’est pas un drame. C’était beaucoup plus stressant, en 1992, quand nos filles était petites et qu’il fallait rembourser des crédits.

      Réponse
  7. Janachète

    C’est le parcours du combattant !
    Bon courage si tu dois tenir encore 6 ans .
    J’espère que tu vas trouver .
    Bises !

    Réponse
    • Jo

      Si je ne trouve rien, j’aurai toujours mes copines blogueuses qui seront là pour me remonter le moral.
      Et, comme toi, j’ai toujours quelque chose à faire, jamais de trou dans mon emploi du temps. J’ai l’impression que les jours passent plus vite que quand je travaillais.
      Bon week-end

      Réponse
  8. Zazimutine

    J’y ai fait deux passages, je me sentais assez honteuse et non légitime car je savais que j’allais retrouver un travail sans problème. Donc je n’ai pas connu les convocations dont tu parles mais c’est très effrayant, ce doit être tellement décourageant!! D’ailleurs devoir actualiser sa situation tous les mois, c’est une grande source de stress je trouve! Bref, rien n’est fait pour aider les chômeurs j’ai l’impression, on les enfonce, ils perdent leur confiance en eux et c’est un cercle vicieux!
    Bon courage à toi en tout cas 😉

    Réponse
    • Jo

      C’est vrai, il faut déjà comprendre comment fonctionne cette ‘machine infernale’. On dit que les chômeurs profitent du système. Sans doute, certains, mais quand j’y vais, j’ai surtout l’impression qu’ils sont perdus et désemparés quand on leur parle un peu sèchement.

      Réponse
  9. Solange

    CC Jo,
    Tu traites le sujet avec humour c’est bien, je connais pole emploi pour y avoir passé de très très long moments de ma vie!!!
    bon courage,
    Gros bisous
    PS Qu’es-ce que tu cherches comme boulot?

    Réponse
    • Jo

      C’est pas drôle d’y passer de longs moments avec l’espoir, les incertitudes, la dévalorisation qui pointe le bout de son nez.
      Je cherche un poste d’assistante commerciale ou travail administratif. Je peux m’adapter mais j’ai quelques lacunes, les postes demandant souvent la maîtrise de l’anglais ou des logiciels inconnus pour moi.
      Et bien sûr, je ne vais pas quitter ma Corrèze, à 6 ans de la retraite.
      Bon week-end, bises

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.