Se laver les mains, c’est important

Quand j’observe ma petite fille, Mathilde, en train de se laver les mains, je constate qu’elle ouvre le robinet, agite mollement ses mains sous l’eau et repart aussitôt. Mathilde est comme tous les enfants, elle zappe ce geste dès que possible, pour elle c’est une corvée.

Je lui explique que ce n’est pas la bonne technique. Pour se laver les mains correctement, il faut les savonner pendant au moins 20 secondes, en passant entre les doigts et en remontant vers les poignets. Il faut faire ces gestes consciencieusement, les bactéries sont sournoises et invisibles.

Bien se laver les mains

Bien se laver les mains

Mais ce n’est pas tout. Le séchage des mains est important. A la maison, pas question de laisser le même essuie-main pendant 15 jours, à côté du lavabo. Il est indispensable de le changer tous les 2 ou 3 jours, surtout si on a une famille nombreuse.

Dans les lieux publics, c’est compliqué. On se lave les mains et on les passe sous le sèche-main électrique, cette petite merveille de technologie. Ce qu’on ne sait pas, c’est qu’il aspire l’air ambiant, chargé de bactéries et le projette sur nos mains. Il fait voler les microbes vers le visage et on les inhale aussitôt.  Fuyons cet appareil et utilisons des mouchoirs en papier, c’est mieux !

Encore faut-il avoir le réflexe de se laver les mains. Ce n’est pas systématique : 38 % des hommes et 60 % des femmes se lavent les mains après être allés aux toilettes. On peut faire mieux ! Cela permettrait de réduire les risques d’infections, les rhumes, les gastro-entérites …

A ce stage de la lecture, vous imaginez sur vos mains, un fourmillement de germes qui se pavanent, vous narguent. Vous ne pensez plus qu’à une chose : les éradiquer.

Les microbes sont partout :

  • Dans la poignée de main matinale au bureau, la bise d’une amie. Ce geste de rapprochement transmet des bactéries, une petite gastro qui va nous clouer au lit pendant une semaine.
  • Sur les objets usuels : le clavier d’ordinateur en contiendrait plus d’un million. Sauve qui peut ! Une analyse de lunettes a montré la présence de staphylocoques sur un tiers d’entre-elles.
  • Dans notre lit : des monstres se cachent dans le matelas.

 

Acarien

 

  • Dans notre  sac à main … C’est un nid à microbes ! Et on pense rarement à le nettoyer. Le mien n’est pas d’une propreté exemplaire.
  • Selon une étude, notre portable abriterait 500 fois plus de bactéries qu’une poignée de porte. On le prend constamment en main, il reste au chaud dans une poche ou dans un sac. C’est un terrain propice à la reproduction de bestioles. La solution, le nettoyer régulièrement avec une solution antiseptique.

Pas un jour sans qu’on nous chante les grands principes environnementaux (une journée sans voiture, acheter un vélo). On nous explique ce qui est bon pour nous : cinq fruits et légumes par jour.

Et si on commençait tout simplement par se laver les mains correctement et plus souvent, en savonnant, en frottant, en insistant sur la paume et en séchant avec application.

Et désolée de le préciser, cela s’impose après le passage aux toilettes, après avoir pris les transports en commun, passé quelques heures dans un lieu public, après s’être mouché, avoir actionné une poignée de porte … Et avant de faire la cuisine, de passer à table.

C’est un geste essentiel qui freine la transmission de virus qui arrivent avec ce changement de saison.

 

 

14 Commentaires

  1. Sissi

    Je partage entièrement ton avis Jo ! Par exemple, la première chose que je fais en rentrant chez moi, C de me laver les mains même si je suis seulement sortie acheter le pain. Après tout quand j’ouvre la porte de l’immeuble, je ne sais pas où les autres ont mis leur main avant de la toucher avant moi. Par contre, j’oublie quelquefois en me lavant les mains mes ongles, ongles que l’on doit nettoyer en frottant contre la paume de la main le bout des doigts sous réserve qu’ils soient courts bien sûr, ce qui est préférable car sous les ongles aussi on risque d’héberger beaucoup de saletés. Et si j’ai une petite blessure à la main (coupure…), je mets des gants pour nettoyer la litière de mes chats. J’ai d’ailleurs regardé il y a qq tps une émission ds laquelle un invité qui avait été amputé partiellement des deux bras et des deux jambes expliquait qu’avant cela il avait une égratignure sur l’une des mains, qu’il avait été hospitalisé pour une forte fièvre inexplicable jusqu’à ce que le médecin qui le suivait se rende compte qu’il avait été infecté par un staphylocoque doré ! Je trouve que c’est terrible ! Et le pb auquel nous sommes confrontés actuellement c’est la résistance aux antibiotiques, difficile qqf en cas d’infection(s) de lutter. Par conséquent il vaut mieux prévenir que guérir. Il n’y aurait d’ailleurs pas de telles épidémies récurrentes de gastro entérites.
    Bon ben je vais me laver les mains maintenant que j’ai touché mon clavier ! 😉 Bisous.

    Réponse
    • Jo

      Moi aussi je fais attention. Je me lave les mains souvent. C’est terrible cette histoire qui va jusqu’à l’amputation. Bon, pas de paranoïa, c’est quand même très rare.
      Et pour les égratignures, il faut être vigilant avec le vaccin Tétanos. Bref, les virus, les microbes, sont là pour nous pourrir la vie. la médecine a bien progressé mais le risque zero n’existe pas.

      Réponse
  2. Les Mamies Stars

    Ma petite-fille de 3 ans se lave les mains très souvent et dans les règles. Formidable !Hélas, ça passe avec ‘âge ! Mes petits-fils de 6 ans et demi ne trouvent plus rien de drôle à se laver les mains et ils font comme Mathilde, agitant vaguement les mains sous le robinet, à peine un peu de savon, vite on sèche et on passe à autre chose !
    Donc apprendre dès la maternelle, oui, mais poursuivre pendant tut le primaire !
    Espelette

    Réponse
    • Jo

      C’est ça, se laver les mains et les dents, c’est une contrainte. La seule méthode, surveiller, vérifier. Ces gamins sont rusés.

      Réponse
  3. Visiteuse

    Oui c’est quand même paradoxal la mauvaise réputation des français sur l’hygiène alors que le pays est number one en cosmétiques et parfums. Un reliquat de Versailles sans doute.
    cachez cette crasse que je ne saurais voir !

    Sinon, ado, j’ai lu attentivement les « mains sales » de l’autre là, celui qui n’aimait pas les chiens. Je pensais alors qu’il s’agissait d’un traité hygiéniste : « stupeur et tremblements » que nenni.

    Parfois aussi, s’en laver les mains peut faire changer le cours de l’Histoire et même d’une civilisation, regardez Ponce Pilate…

    Réponse
    • Jo

      Versailles, dans tous les films, c’est nickel ! Des perruques, des dentelles, de l’élégance. Alors qu’ils étaient crasseux !
      Tiens, Ponce Pilate, je l’avais oublié celui ci. Sorti de ma mémoire.

      Réponse
  4. Janachète

    Alors là ma belle tu prêches pour une convaincue !
    De part mon métier c’est même une déformation, je les lave 15 fois par jour au moins.
    J’étais dentiste quand même. ..
    Tu as bien raison de le rappeler trop de gens ne le font pas et je fais une guerre incessanteà ma famille .
    Merci Jo et on après midi.
    Bisous !

    Réponse
    • Jo

      Tu as raison de faire la guerre. Si on pouvait voir à l’œil nu toutes les bactéries et microbes sur nos mains, on aurait très peur. Bises

      Réponse
  5. La baladine

    Du bon sens élémentaire qu’il est toujours pertinent de répéter, encore et encore! (sans pour autant en faire une obsession, vous avez aussi raison de le souligner 😉 )

    Réponse
    • Jo

      Il y en a des choses à répéter : se laver les mains, bien se tenir à table, ranger ses jouets, faire ses devoirs. Il est long le chemin de l’éducation.
      La semaine dernière, je disais à Mathilde que ‘Moche’ était presque un gros mot, on dit laid. Elle a répondu que la maîtresse disait Moche aussi. C’est pas gagné !

      Réponse
  6. matchingpoints

    C’est un rappel important ! Et pourtant, on a pensé qu’une sensibilisation avait été faite il y a quelques années, mais lorsque nous allons dans des toilettes publics, nous constatons que peu de personnes se lavent les mains !
    Dans les écoles maternelles, les maitresses devraient expliquer et surveiller.
    En ce qui concerne les essuie-mains, nous avions déjà parlé il y a fort longtemps
    http://wp.me/p2H2o8-19m
    PS Vous faites bien d’en parler avant les premières vagues de la grippe !

    Réponse
    • Jo

      les français ont la réputation d’être peu soucieux de l’hygiène. Tous ces exemples le confirment. C’est bien triste.
      J’insiste pour Mathilde, mais je n’en fais pas non plus une obsession, de façon à ne pas développer un toc. Il y a des obsédés de l’hygiène qui passent leur temps à chasser les microbes et c’est pire que de ne pas se laver, je pense.

      Réponse
  7. Francoise

    Très bon article et je pense il faudrait enseigner à nos enfants dès la maternelle et même avant 1 1/2 ou 2 ans qu il faut se laver avant de manger, ne pas utiliser le mouchoir de son petit copain, etc et peut être qu une fois ado ou adulte ils auront le bon réflexe.

    Réponse
    • Jo

      Oui, il faut faire la technique du disque rayé, répéter sans arrêt et surtout montrer l’exemple. J’ai l’impression que les adultes oublient ces gestes d’hygiène. Je l’ai constaté quand nous sommes en groupe, entre amis. Peu de personnes se lavent les mains et pire, certains ne se lavent pas les dents avant de se coucher.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez mes articles en vous abonnant