Et si le calendrier de l’Avent avait tout faux.

Le mois dernier, moi, pauvre pomme, fille influençable, je me suis dit – Et si j’achetais un calendrier de l’Avent.

Je ne suis pas du genre à prendre cartons et ciseaux pour en fabriquer un. J’avais pourtant de beaux exemples à suivre, comme celui de Daphné.  En feuilletant les magazines, je n’avais que l’embarras du choix. Ils sont tous plus beaux les uns que les autres et quel plaisir de découvrir chaque jour une surprise. Il est possible d’ouvrir des fenêtres avec de jolis chocolats, mais plus question de se limiter aux sucreries. Les fabricants nous en mettent plein la vue, des produits de beauté aux miniatures de jouets, l’univers féerique de Noël est là, sans aucun doute. Ce sont des boites à trésors.

Calendrier de l'Avent

Je n’ai pas acheté de calendrier de l’Avent. Je ne savais pas lequel choisir, ils étaient chers, trop chers et surtout … j’ai fini par douter de leur utilité.

Et si le calendrier de l’Avent était contre productif ?

Avec ce compte à rebours, on se prépare psychologiquement à recevoir des cadeaux. On apprend à doser, à patienter jusqu’à Noël. Mais l’idée, c’est d’insister sur l’attente, pas d’enchaîner 25 ‘mini’ Noëls.

Que se passe-t-il pour les enfants ?

Début décembre, tout n’est que joie dans la maison. Les enfants sont impatients, ils ont envie d’ouvrir toutes les cases d’un coup. Jusqu’au 10 décembre, le rituel est préservé, mais après ?  Le calendrier de l’Avent est souvent abandonné dans un coin. Maman est obligée de supplier l’enfant d’ouvrir les 5 fenêtres oubliées. C’est presque une corvée !  Où es-tu magie de Noël ?

Et pour nous, les adultes ?

Imaginons, je rêve d’un parfum pour Noël. Tout naturellement, j’achète un calendrier de l’Avent avec plein de mini senteurs, rien que pour moi. Chaque matin, je découvre quelque chose d’inventif, d’original. Mais ce que je ne sais pas, c’est que je dilapide,un peu chaque jour, la joie, la frénésie dont j’aurai besoin devant le sapin, le 25 au matin.

Le jour de Noël, en découvrant un parfum de marque, je serai contente, mais sans plus. Ces 25 mini cadeaux des jours précédents m’auront fait perdre l’envie d’avoir envie.

Oui, ces petites attentions quotidiennes atténuent l’effet ‘Magie de Noël’.  Une pluie de cadeaux pendant ce compte à rebours risque de rendre bien fade le 25 décembre.

C’était mieux Avant, l’Avent.

Au départ, la symbolique, c’était des images pieuses pour égrener les jours, rien de plus. Le marketing est passé par là, c’est un habile stratagème pour nous faire craquer.

Alors, résistons, soyons forts. Je propose une nouvelle méthode : le calendrier de l’Avent dégressif, qui réduit l’impact émotionnel du cadeau au fil des jours.

25 cases, dont 20 remplies de broutilles, de choses à peine intéressantes. Et le coup de génie, les 5 dernières fenêtres du calendrier, désespérément vide. Oui, vous avez bien lu, vides.

5 cases de rien, qui nous déçoivent, nous chagrinent, rendent l’attente insoutenable … Pour découvrir et apprécier à leur juste valeur, les cadeaux de Noël.

Recevez mes articles en vous abonnant.


 

20 Commentaires

  1. Visiteuse

    Confidence pour confidence, j’ai un calendrier de l’avent mais sur 144 jours, 2 heures et 37 minutes.
    Je suis sûre que vous avez deviné le Cadeau qui n’a pas de prix de la dernière case…
    Cet après là sera tout vrai, à défaut d’être tout bon.
    God bless Francia !

    Réponse
    • Jo

      ???? Pour avoir un an de plus ? Je ne sais pas …

      Réponse
  2. Matchingpoints

    Bien sûr, vous avez raison, des cadeaux, des cadeaux, des cadeaux…

    Réponse
    • Jo

      A propos de cadeaux, il y en a deux qui vous attendent, depuis la foire du livre. Donnez moi une adresse sur mon mail r.rieuse@gmail.com pour les expédier.

      Réponse
  3. Sissi

    C’est vrai que c’est très tentant mais nous n’en achetons pas et ne nous sentons pas privés, n’en ayant jamais eu. Tout simplement car en ce qui concerne mon mari, il est croyant mais pas chrétien et moi, je me définirais plutôt comme agnostique (élevée par des parents athées). En fait le seul calendrier de l’avent que nous ayons eu nous a été offert… pour l’aîné de nos chats dans sa première année (c’était un calendrier Whiskas). Mais j’ai vu une autre idée pour le calendrier de l’avent que l’on peut aussi faire faire aux enfants, c’est le calendrier de l’avent inversé qui consiste à mettre dans un carton chaque jour une chose en bon état qui ne nous est plus utile et à la fin offrir ce carton à une association comme cadeau de Noël pour une personne qui est dans une situation difficile. Par contre, je ne saurais pas à quelle association le remettre ?

    Réponse
    • Jo

      Je m’en doutais, je me disais bien aussi, ça doit bien exister des calendriers de l’Avent pour nos animaux. Le calendrier Whiskas, ça me fait bien rire.
      On est bien loin de l’origine de ce calendrier, des images en référence à la religion.

      Réponse
      • Sissi

        Oui, dans notre société de consommation, on sait bien exploiter toutes les opportunités. Voilà un article au sujet de ce calendrier que nous avons eu en 2011 : http://www.madmoizelle.com/calendrier-avent-chat-70980#. Il contenait 24 boîtes de pâté mais toutes n’étaient pas au goût de « Monseigneur Geppetto » qui aime les petites bouchées mais ni les pâtés ni les mousselines, ah ah ah !!! 😀

        Réponse
        • Jo

          Un calendrier Gold, en plus. C’est très bling bling, ça me fait rire.

          Réponse
  4. Janachète

    Encore plein d’humour ton billet.
    Moi je n’en achete plus depuis que ma dernière est partie .
    Mais elle y tenait .
    Je n’y vois pas comme toi une perte d’intérêt pour Noël.
    Mais c’est mon avis .
    Bisous Jo !

    Réponse
    • Jo

      Il faut avouer, certains sont très beaux. C’était un billet d’humour mais pas si faux que ça, finalement. Bises

      Réponse
  5. Daphné @ Be Frenchie

    Oh Jo, quelle surprise de retrouver mon calendrier par chez toi. Je te rassure, il est toujours autant plébiscité par Virgile, qui le tripote plusieurs fois par jour pour essayer de deviner ce que contiennent les boîtes.

    Mais on peut le remplir avec ce qu’on veut et j’aime l’idée de remplacer objets ou douceurs par des bons pour des expériences à vivre ensemble – le partage, n’est-ce pas l’essence même de Noël ?

    Ni le sapin ni le calendrier ne sont indispensables pour fêter Noël – la seule chose qui compte est d’être avec ceux qu’on aime.

    Réponse
    • Jo

      Le génie des publicitaires, c’est de nous faire croire que ce calendrier est indispensable pour arriver à Noel. A croire que sans ce compte à rebours, on n’arrivera pas à Noel.
      Mais tu as raison, famille et amis, quelques bonnes choses sur la table et un vin pétillant, c’est suffisant.

      Réponse
  6. Solange

    Quel humour Jo mais je suis comme toi pas de calendrier de l’avent pour moi, je trouve ça cher et inutile,
    Bonne journée,
    bisous

    Réponse
    • Jo

      Oui, Noel c’est un sacré budget entre les cadeaux et les repas. Alors pas besoin de rajouter des frais inutiles

      Réponse
  7. Les Mamies Stars

    Effectivement, il nous arrive parfois de nous dire que les calendriers à image de notre enfance avaient bien du charme !

    Réponse
    • Jo

      Ils avaient du charme mais ne correspondent pas aux codes de consommation actuels. 24 mini cadeaux, c’est mieux qu’une image et le concept se vend mieux.

      Réponse
  8. zenopia

    Pas de calendrier de l’Avent chez nous… je n’en ai pas eu l’habitude quand j’étais petite… et ça ne me tente pas… J’en avais réalisé un « maison » l’année dernière mais bon… au fond, je n’y trouve pas d’intérêt…

    Réponse
    • Jo

      Je vais bien craquer un jour. Mais c’est tellement cher ! Si je veux en offrir à mon mari, en prendre pour moi et ma petite fille, il faut au moins 150 €.
      Et le chien, je suis sûre qu’ils vont en sortir un pour les animaux, le marketing ne recule devant rien. Bonne journée

      Réponse
  9. La baladine

    C’est bien vu, comme toujours, frappé au coin du bon sens! C’est vrai, les calendriers de l’Avent de notre enfance étaient sobres, jolis, et aidaient l’attente… Ils sont devenus des marchandises onéreuses, symboles du consumérisme…
    Avec ma fille quand elle était petite nous les fabriquions en puisant les idées dans ses magazines enfantins… Quand elle est devenue ado je suis passée au numérique… De jolies choses (un peu kitsch) interactives qui décrivent l’ambiance british des noêls victoriens…
    Je continue, ça réjouit mon âme d’enfant…
    Si jamais tu veux jeter un petit coup d’oeil, c’est sur https://www.jacquielawson.com
    Excellent 14 décembre, matinale Jo 😉

    Réponse
    • Jo

      Je peux aussi comprendre qu’on craque pour ces calendriers. Ils sont très beaux mais c’est un peu comme le cahier de vacances, on le croit indispensable et on l’abandonne vite dans un coin.
      Ceux qui se frottent les mains, ce sont les créateurs, les gens se précipitent … Il n’y en aura pas pour tout le monde ! C’est vrai, beaucoup sont en rupture de stock à peine une semaine après sortie. Le marketing n’est pas mort. Bonne journée à toi aussi.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.