Encore un magazine pour seniors.

 

Une grande nouvelle, Mesdames, Messieurs. Il existait Femme Actuelle. Femme Actuelle Senior vient rejoindre la tribu des magazines pour les + de 50 ans.

Femme Actuelle Senior, ce sont  des conseils pour rendre notre vie plus intense, des solutions pour être en forme, des bons plans pour économiser, des astuces pour surfer sur le web, des idées de sorties et des jeux pour s’évader.

Rien de nouveau, en fait.  Notre Temps, Pleine vie,  font ça depuis des années. On retrouve un éventail de rubriques : culture, loisirs, santé, forme, bricolage, jardinage, cuisine, mode. Sans oublier les mots croisés, fléchés et Sudoku, bien sûr.

A 57 ans, je suis la cible de cette presse et pourtant, les articles ne m’intéressent pas.

Tout est plan-plan, sans originalité. Beaucoup de blabla pour peu de résultat.

On veut nous faire croire qu’on va tous devenir des centenaires. Le dépistage ne suffit plus,  on nous donne la liste des examens médicaux. Dans les articles des magazines, on nous recommande au moins une dizaine de rendez-vous (cardiologue, dermatologue, pneumologue, neurologue, ophtalmo, ORL, angiologue, gynécologue …)

On nous explique qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant que le corps nous lâche. Sympa !

On nous bassine avec le bien-être.  Le bonheur est là, dans de petits riens, comme cueillir une fleur dans son jardin.  Oui, sans doute, à 95 ans ! Mais pas maintenant.

C’est vrai, à 50 ans, on ne sait pas trop où se situer. On n’est plus jeune mais on ne se sent pas senior. On ne veut surtout pas devenir pantouflard, avoir une vie terne.

A 50 ans, on veut être épanoui.

Du coup, on nous propose des modèles. Monica Bellucci prend la pose. Elle est sublime, bien dans son âge.

On oublie de préciser que Vincent, son ex, s’affiche avec une très jeune femme.

Et Fanny Ardant, belle, mystérieuse, envoûtante. J’aimerais tellement lui ressembler. J’aimerais avoir ce corps qui accepte sans broncher une robe rouge moulante. Je rêve de sa voix sensuelle, pour dire à mon conjoint – Passe moi le sel !

Un magazine Senior, c’est une sorte de  coach. Ils ont surgi, voilà une vingtaine d’années. Ils peuvent nous accompagner pour améliorer  notre forme physique ou notre mental. En les lisant, on se donne l’impression que notre vie recommence, que nous n’avons de comptes à rendre à personne.

En prenant de l’âge, on ne vieillit pas des neurones, on comprend vite qu’on nous offre une vision déformée de la vie des seniors.

Ceux qui ont un bon niveau culturel, des pensions de retraite confortables et une bonne santé, n’ont pas besoin de lire cette presse. Ils débordent d’activités, sont à l’aise avec les nouvelles technologies, consomment, voyagent …

La population vieillit, les éditeurs convoitent le marché. Ils proposent souvent une nouvelle formule, plus dense, plus ‘dans l’air du temps’.

Comment s’y retrouver ?  Un magazine senior s’adresse à des lecteurs qui ont entre 50 et 100 ans. Les centres d’intérêt changent. Mes parents ne lisent pas les mêmes articles que moi, c’est normal.

Il serait intéressant de faire comme pour les enfants, de prévoir des tranches d’âge, du genre : de 50 à 65 ans, autour de 75 ans et le quatrième âge.

Personnellement, je préfère la presse d’actualité qui s’adresse à tout le monde et ne me parle pas de varices et d’ostéoporose.

 

18 Commentaires

  1. christine thomas

    Bonjour tout le monde, perso, il y a bien longtemps que je n’achète plus ces magazines où il y a plus de pub que d’articles. Et puis, ce n’est pas ces magazines qui règlent votre vie, comment être bien, il suffit de faire ce que l’on a envie et à sa manière. Il faut vivre la vie chaque jour pleinement sans lendemain. Prendre soin de soi est très simple. Bises et bonne journée avec ce beau soleil.

    Réponse
    • Jo

      Coucou Christine.
      Tu as raison, prendre soin de soi, c’est du bon sens plus que les astuces des magazines.
      Et c’est vrai, je n’ai pas parlé de la pub bien ciblée avec les crèmes anti age et autres élixirs de jeunesse.
      J’ai vu que le soleil brillait bien sur ta colline. Bises

      Réponse
  2. Nadine jai50ansetapres

    Tu me fais rigoler ! j’achète peu de magazine, et je ne suis pas fan de cette presse écrite ou alors quand un article attire mon attention. J’ai 2 ou 3 Pep’s., que je relis quand j’ai des insomnies ! je préfère « femmes ici et ailleurs » qui parle de la condition féminine, un magazine dans l’action qui me correspond plus. Je ne suis pas encore à la retraite…

    Réponse
    • Jo

      Il y a certainement un public pour ces magazines puisqu’ils existent depuis longtemps. Mais, à l’heure d’internet, ils vont sans doute connaître quelques difficultés. Ils parlent toujours de la même chose.
      J’ai voulu regarder une rubrique mode qui présentait de jolis modèles. Quand on additionne les prix de la blouse, du pantalon et de chaussures, on arrive à + de 300 euros. Je veux bien croire que les quinquas et plus aiment les belles matières , mais on va plus chez Blanche Porte et Grain de Malice,

      Réponse
  3. matchingpoints

    Comme toujours, c’est très bien dit, avec les mots un peu acides…
    Mais que c’est vrai ! Nous lisons aussi bien le ELLE que Brigitte (un magazine allemand) et cela nous dérange d’être dans une catégorie qui semble ne pas s’intéresser à autre chose que la maladie.
    Nous avons la chance de vivre dans une époque qui permet aux séniors de vivre une vie active, on peut s’habiller autrement que nos anciens.
    Mais apparemment il y a un public pour cette presse, au même titre que les magazines pour les voitures etc !

    Réponse
    • Jo

      Ah, ça me fait penser à un ancien collègue qui achetait chaque semaine Auto Plus. C’était une réelle joie pour lui de lire ce magazine. Je n’ai jamais compris pourquoi !
      C’est vrai, ces magazines font des efforts pour coller au réel, pour nous donner des astuces, nous parler des nouveautés mais je trouve que le ton n’y est pas.
      Sur Notre Temps, il y avait une petite rubrique sur ‘Comment utiliser Instagram’, ça ne donnait pas envie, c’était aussi barbant que la notice de mon lave linge.
      Je crois être définitivement allergique aux magazines Senior et ce sera difficile à soigner.

      Réponse
  4. La Baladine

    Et toc! 🙂
    Je n’ai même jamais ouvert un Femme Actuelle… Je fais la même taille qu’à 20 ans et j’ai le même type de lectures, les bouquins, et un ELLE de temps en temps, quand la une m’interpelle 😉
    Sinon j’affectionne aussi les revues atypiques, apparues plus récemment, comme Feuilleton ou Schnock, on y trouve des sujets passionnants!

    Réponse
    • Jo

      Femme Actuelle est tellement prévisible. Chaque année, reviennent les mêmes articles au même moment. Là, on va nous parler régimes et recettes de fraises.
      Comme je disais à Daphné, je ne lis plus beaucoup de magazines, j’en feuillette quelques uns à la bibliothèque et je suis passée aux podcasts.
      Je ne connais pas les revues dont tu parles, je vais regarder ça.
      Belle semaine, le soleil est ENFIN arrivé.

      Réponse
  5. cora

    Femme Actuelle Senior est juste le nouveau nom de Serengo, pas un nouveau magazine.
    Et totalement d’accord avec toi !

    Réponse
    • Jo

      Merci de l’info, je n’avais pas compris. Je croyais que c’était un nouveau magazine.

      Réponse
  6. Francoise

    Je suis comme toi je fuis ce genre de magazines, on a pas besoin de nous rappeler que l on vieillit . Bonne journée et bises d une senior qui préfère oublier son âge.

    Réponse
    • Jo

      C’est ça, oublions notre âge. On peut lire des magazines qui s’adressent à tout le monde, pas la peine de chercher des articles qui ne parlent que des misères du vieillissement.
      Bonne semaine

      Réponse
  7. Daphné @ be frenchie

    Ce qui est terrible aussi, c’est que la dame en couverture a clairement bien moins d’années que la cible du magazine – pourquoi notre société est-elle à la fois incapable de s’empêcher de mettre les gens dans des cases, tout en nous proposant des modèles inatteignables ?

    Jo, à 50 ans, j’ai envie de croire qu’on fait exactement ce qu’on veut, comme à 30 ou à 70. C’est notre vie, on n’en a qu’une alors profitons-en !

    Réponse
    • Jo

      C’est ça, la dame en couverture doit avoir 45 ans. On n’y apprend pas grand chose, les sommaires se ressemblent et seront les mêmes dans 10 ans.
      De toute façon, j’ai abandonné les magazines, je suis passée aux podcasts et c’est bien plus pratique. Je peux me balader en écoutant des romans, des interviews. Je ne reste pas figée sur mon canapé et ça me convient mieux.
      Et surtout, c’est branché d’écouter des podcasts !

      Réponse
  8. Modange 13

    CC Jo
    En fait c’est Serengo qui a changé de nom ce magazine et pour ma part mon chouchou était Femme Majuscule pour tout les autres je les achète de temps en temps quand un article m’interresse!
    Bonne journée

    bises

    Réponse
    • Jo

      En fait, je n’avais pas compris que Serengo devenait Femme Actuelle Senior. Je suis d’accord avec toi, Femme Majuscule était bien plus sympa mais je pense qu’il s’adressait à une tranche d’âge 50-70 maxi et n’avait peut être pas assez de lectrices. Dommage.

      Réponse
  9. janachète

    Je peux comprendre ta position .
    Mais il en faut pour tous les goûts et certains séniors plus ou moins jeunes apprécient ce genre de lecture .
    je ne suis pas une adepte non plus !
    Belle journée Jo et merci pour ton avis toujours franc et tranché !
    Bises !

    Réponse
    • Jo

      Comme la population vieillit, on va avoir de plus en plus de magazines de ce genre. Il se produit la même chose avec le thème ‘feel good, c’est un vrai phénomène d’édition et on trouve un tas de mensuels comme Flow, Happinez …
      Parfois, je les feuillette à la bibliothèque, mais pas d’achat. 7 ou 8 euros, c’est bien trop cher.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.