D’autres gens que nous.

 

Depuis le temps, on devrait savoir qu’il existe d’autres gens que nous, qui ne vivent pas comme nous, qui ne pensent pas comme nous. On peut les ignorer ou faire un pas vers eux. On peut  chercher à les comprendre en écoutant des émissions où ils argumentent sur leur choix de vie, sur leurs idées.

Parce qu’à force de vivre entre nous, on s’éloigne des autres. Là, bien au chaud, dans un monde de certitudes  identiques, on s’asphyxie au lieu de faire progresser et grandir nos idées.

Laurent Ruquier, dans son émission du samedi soir, invite toujours des personnes qui ont une actualité et le débat s’installe , intéressant ou pas. Samedi dernier, Clémentine Célarié a refusé de serrer la main de Florian Philippot, le vice-président du Front national.  C’est un message fort, à l’impact immédiat.

On en parle entre amis, collègues ou voisins. La politique, ça passionne les foules. Les français peuvent être déçus, contrariés, fatigués d’entendre toujours le même discours mais ils s’enthousiasment pour de petits moments comme celui ci.

 

Clémentine Célarié refuse de serrer la main de Florian Philippot

 

Fallait-il refuser de serrer la main de Florian Philippot ?

Certains diront Oui car c’est une façon de lui montrer qu’on n’accepte pas ses idées populistes.

A la place de Clémentine Célarié, j’aurais serré la main  de Florian Philippot, juste par politesse, juste pour dire Bonjour. Le dialogue est plus efficace que le rejet.

Refuser la main tendue, c’est un piège plus qu’un acte héroïque. C’est être dans la même  mouvance que le FN qui élimine et se détourne de tout ce qui est  différent de ses idées.

Je côtoie tous les jours des gens qui votent FN. Je ne vais pas les enlever de mon champ de vision sous prétexte qu’ils dérangent mon opinion. Je peux apprécier leur présence quand ils ne parlent pas de politique et surtout, je ne veux pas avoir que des amis ‘miroir’ qui ont le même avis et les mêmes goûts que moi.

Il faut décloisonner sa pensée. On n’est pas obligé d’inviter un extrémiste à dîner mais on peut s’intéresser à son parcours au lieu de le haïr, de le railler, de tenter tout de suite de le changer. Les électeurs FN ne mordent pas, ne sont pas contagieux. Ils sont simplement déçus, dépités, désespérés et ont peur de l’évolution du monde.

Beaucoup votent FN  car la parole publique s’appauvrit, les élites politiques perdent leur prestige. L’un est attaqué sur le financement de son parti, l’autre sur ses costumes et d’autres encore luttent pour avoir plus de visibilité. Les ténors actuels et leurs fans ont cette conviction absurde qu’ils sont visés et traités de façon toujours plus injuste que les autres. Les français ont l’impression que les gouvernants ne se préoccupent pas de leurs problèmes et c’est comme ça que le rejet du système se cristallise sur les extrêmes.

Pour cette élection, beaucoup hésitent, doutent, pataugent. Moi aussi.

Quand un groupe de jeunes me dit :

  « On va voter pour Marine. On a essayé la Droite, la Gauche et rien ne fonctionne. Marine, c’est un monde meilleur pour nous »,

C’est difficile à entendre et à accepter mais la chaleur amicale d’un dialogue sera bien plus positive que le rejet de ce groupe.

On ne se couvre pas de ridicule en parlant avec un admirateur de Marine Le Pen, on peut souligner les contradictions et les aberrations de son programme, sans être certain de détenir la vérité mais en faisant avancer le débat.

 

 

Photo à la une : Conçu par Freepik

30 Commentaires

  1. christine thomas

    Bonsoir à toutes, je vous mets ce petit message par rapport aux élections présidentielles car je m’y intéresse de près. Les sondages ne reflètent en aucun cas la réalité, ne soyons pas naîfs. Et il est grand temps de regarder ce qu’il y a autour des ces corbeaux prêts à s’entretuer, et il y a un homme, très compétent, certes il ne fait pas dans le fun, mais au moins il s’occupe du sort de la France, des français. Il s’agit de François Asselineau de l’UPR, avant de dire quoique ce soit, découvrez le sur son site upr.fr et faites vous votre propre opinion, ensuite vous pourrez faire votre choix en toute connaissance de cause. Rappelons quand même que sur les 5 corbeaux, il y en a 4 qui ont des problèmes avec la justice, de quoi se poser des questions. A bientôt.

    Réponse
    • Jo

      S’il a eu ses 500 signatures, c’est bien la preuve que son message a du sens.

      Réponse
  2. Visiteuse

    Votre billet est très intéressant, rafraichissant même, parce que vous posez de bonnes questions. Cela nous change de toutes ces hystériques que l’on peut trouver en d’autres lieux bloguesques et situés au degré zéro de la réflexion.
    En plus, il propose un code de bonne conduite envers celui qui ne pense pas comme moi, (Le Moi qui pense juste et vrai en face de l’autre qui pense faux et de travers) ce qui est une bonne chose.
    Mais en réalité cela ne peut pas tenir dans la durée, tout simplement parce que comme le dit Alain Finkielkraut : « l’individu moderne prend aujourd’hui pour son identité ce qui n’est que son opinion ».
    Les échanges peuvent être policés mais nous venons et repartons avec nos petites marchandises mentales faites des mêmes référentiels, d’intérêts privés, fantasmes et opinions bien sûr, le tout emballé dans un beau papier cadeau de la mauvaise foi, car: « les hommes aiment tellement la vérité, qu’ils voudraient que ce qu’ils aiment soient vrai ». Saint Augustin

    Réponse
    • Jo

      On devrait inviter plus souvent Saint Augustin dans cette campagne présidentielle.

      Réponse
  3. La baladine

    On ne peut mettre en doute la sincérité et l’honnêteté de Clémentine, mais il faut parfois mettre son amour-propre dans sa poche et se comporter avec le minimum de civilité. Rassembler plutôt que diviser parait primordial aujourd’hui.

    Réponse
    • Jo

      Il faut faire attention, si on ne dit pas bonjour à Philippot ou Marine Le Pen, ils savent habillement se faire passer pour des victimes.

      Réponse
      • Visiteuse

        Ben dites donc, si c’est ça le courage cathodique de ne pas serrer la main d’une personne et de cracher dans son verre comme elle l’a dit, cette Clémentine est d’une bêtise affligeante et pathétique. Comme elle l’était déjà en ce 6 mai 2012 place de la Bastille ; ça c’est sûr nous voilà dans de beaux drap-eaux !
        Sacré Clémentine convexe va! je me souviens maintenant qu’elle avait intégré aussi la problématique « Il faut sortir le chien» : « Clémentine : Il est mimi, le chienchien, avec sa queue qui frétille toute seule ! »
        Je ne parlerai même pas de cette grotesque C. ANGOT « aussi nulle à l’écrit qu’à l’oral »…

        Réponse
        • Jo

          Clémentine, elle est connue pour réagir à chaud. Ce n’est pas de la bêtise, c’est de la spontanéité. A nous, après, de l’interpréter comme on veut.

          Réponse
          • Visiteuse

            Et bien, vous voyez ? J’ai raison au sujet des limites dans les échanges car même pour un sujet aussi insignifiant que les people, rien de ce que je pourrai dire ne changera quoi que ce soit à ce que vous pensez d’elle et vice versa. Alors la politique !

            « J’ai l’esprit large et je n’admets pas qu’on dise le contraire !» Coluche

            Réponse
  4. Daphné @ Be Frenchie

    Mon voisin a sur le bureau de son ordinateur une photo de sa rencontre avec Marine Le Pen. Comme je l’aide de temps en temps pour des petits soucis informatiques, je n’ai pas pu passer à côté de ce détail. C’est un homme charmant et très gentil, mais je sais bien que dans mon bureau de vote le FN arrive en tête à chaque élection.

    Du coup, je regarde à chaque élection le compte-rendu détaillé bureau par bureau, pour essayer de voir dans quel quartier ou village proche de chez moi les gens votent au plus proche de mes convictions. Et à chaque fois, mon constat est le même; les lieux qui semblent les plus en accord avec ma façon de voir les choses ne me paraissent pas ceux où je souhaiterais vivre.

    J’ai d’autant plus de mal à comprendre cette orientation politique qu’elle émane ici de gens assez privilégiés par la vie, aux existences calmes et profitant d’un environnement si apaisant. Alors, j’évite d’aborder les sujets politiques avec mon voisin et tente plutôt de parler d’entraide, de partage. J’ai envie de croire qu’on a déjà ces valeurs en commun.

    Réponse
    • Jo

      C’est vrai, c’est curieux cette orientation politique quand on est privilégié. Par contre, je connais des personnes qui vivaient sur Noisy ou Bondy. Leur premier réflexe, le matin en se réveillant, c’était de vérifier si leur voiture était encore sur le parking. Leurs enfants étaient menacés par des bandes de petits loubards. Eux, bien sûr, ont du mal à comprendre les jolis discours sur la mixité sociale. Ils ont eu la chance de pouvoir déménager dans des banlieues plus sympas mais combien sont restés, faute de moyens et votent Le Pen.

      Réponse
    • Visiteuse

      « J’ai d’autant plus de mal à comprendre cette orientation politique qu’elle émane ici de gens assez privilégiés par la vie, aux existences calmes et profitant d’un environnement si apaisant ».
      Il me semble que pour comprendre ce que vous ne comprenez pas, @Daphné, il suffit de prendre un autre angle pas celui de l’électeur mais celui du candidat censé le représenter.
      Cela vaut aussi pour celui qui ne sait plus trop à quel champion de classe se vouer ou autrement dit pour qui voter.
      La réponse peut être apportée par les déclarations obligatoires du patrimoine des candidats, mais attention ni contrôlé ni certifié, conformément à la décision du Conseil constitutionnel du 9 octobre 2013 n° 2013-675 DC, afin de ne pas « porter atteinte à l’égalité devant le suffrage».
      Tous égaux dans l’approximation, donc, ainsi que dans la libre appréciation de ce qu’ils veulent bien déclarer ou non ».

      Vous confiriez vous, les clés de la Caisse à un gus qui ne sait pas gérer son propre argent et patrimoine (officiel) et qui fait preuve d’une légèreté déplorable sur le sujet ?
      Déjà que « Moi Je » avait dit qu’il n’aimait pas les riches, il a bien œuvré pour fabriquer un maximum de sans-dents, pendant que les salauds de riches se cassaient.
      Bref, si vous êtes curieuse (s), Allez donc jeter un coup d’œil à ladite déclaration, c’est très instructif.
      Figurez-vous que contre toute attente, Mélanchon est plus riche que « Mac Ron »
      Et « Mac Rond» se retrouve à peine plus riche que Poutou et nettement plus pauvre que N. Arthaut ;
      Marc Ron en rajoute question incompétence financière : « Je gagne 3 millions » et il ne reste plus rien ! Après le Fisc, serait-ce sa Brigitte à lui qui lui dépense tout son argent en fanfreluches diverses ?

      Les plus « petits candidats » sont donc plus riches que les grands Impétrants qui malgré leurs rétributions colossales et inatteignables pour le commun des mortels, sont incapables de garder un kopeck de côté ; et ils s’en glorifient ces kons !
      C’est dingue non ?
      Marine LP a aussi une très bonne note dans sa gestion patrimoniale car comme Mélanchon, elle a su négocier auprès des banques des emprunts très importants pour financer sa campagne. L’un et l’autre sont donc bankables, alors qu’ils sont de féroces ennemis de l’Euro.
      A ce niveau là, c’est du grand art !
      Conclusion, on constate sur le papier (non contrôlé ni certifié) que les plus riches sont nés pour défendre les plus ruinés, et inversement.
      C’est plus clair maintenant ?

      Réponse
  5. Janachète

    Je suis tout à fait de ton avis !
    Rester ouverts au dialogue .
    Et moi aussi je côtoie bien des gens d’avis politiques différents au sein même de ma propre famille et ça ne m’empêche pas de les aimer pour d’autres raisons .
    La politique me fatigue et particulièrement en ce moment !

    Réponse
    • Jo

      La politique me fatigue et m’intéresse aussi. C’est un peu l’avenir de nos enfants qui se joue (je parle comme une vieille mamie !) Il faut privilégier le dialogue, mais de temps en temps, le ton monte.
      Petit exemple à la maison où mon mari et moi n’étions pas d’accord sur le geste de Clémentine Céralié. Mon mari disait – Elle a raison et moi j’ai essayé de lui prouver le contraire pendant 2 heures. Epuisant !

      Réponse
  6. Solange

    Oh là là ces élections quel cirque c’est bien la 1ere fois que je ne sais plus pour qui voter et oui refuser de serrer la main lui permet de se poser en victime je suis bien d’accord!!!
    Hier soir nous avons vu une pièce de théâtre Piège à Matignon avec les copines Jany et Marie-Jeanne tout a fait d’actualité que des coups bas et des magouilles ces politiques.
    Je suis très dubitative sur le résultat de ces élections et je me suis fais avoir moi aussi par M. Fillon!!!
    Encore quelques semaines de patiente et nous verrons bien?
    Bon week-end Jo

    Réponse
    • Jo

      C’est ça, mais la pièce de théatre, on a l’impression de la voir tous les jours dans les médias avec de nouveaux rebondissements.
      Et vivement que ça se termine. Vu les sondages, on a déjà une petite idée du vainqueur. Bon dimanche.

      Réponse
  7. nadine pavard

    Oui il faut être tolérant mais c’est pas facile, on croit l’être mais c’est faux, Clémentine Célarié est une femme super tolérante dans plein de domaines et là elle refuse de serrer la main à cet homme sans se rendre compte que c’est lui faire de la pub.. Primaire comme réaction. Je veux pas dire mais y’a pas un politique qui a les mains propres !!!

    Réponse
    • Jo

      ça tourne en boucle et ça permet à Philippot de se mettre en position de victime, comme il sait si bien le faire

      Réponse
  8. Sissi

    Oui, dans cette campagne, tous les coups sont permis à coup de « fake news » en tous genres sur les réseaux sociaux et c’est bien dommage. Un peu de tolérance, de transparence et de vrais débats permettraient à tous d’y voir plus clair.

    Réponse
    • Jo

      C’est bien la première fois qu’une campagne présidentielle descend si bas. Moi, au départ, je pensais que Fillon faisait partie des plus honnêtes, je suis bien naïve

      Réponse
    • Jo

      Quand tu dis Amen et que je relis mon billet, j’ai l’impression que c’est Mère Teresa qui me l’a dicté. Tolérance et amour. Mais, il y a aussi des gens que je ne peux pas supporter, je ne suis pas une sainte.

      Réponse
      • zenopia

        Je dis Amen parce que je suis bien d’accord avec toi… je ne crois pas à la sainteté mais je pense qu’il vaut mieux essayer de comprendre… Dans le cas dont tu parles, perso, je comprends que des gens se tournent vers des partis extrêmes (chez moi, on a le même effet mais avec l’extrême gauche) parce que les partis traditionnels ne veulent pas, à mon sens, reconnaître que la population en a marre et/ou a des craintes… On dit aux gens « vos craintes ne sont pas légitimes »… forcément, ils se tournent vers ceux qui leur disent « vous avez raison d’avoir peur »… Si les politiques se souciaient d’autre chose que de leur enrichissement/notoriété/etc., ils n’en seraient pas là… enfin, c’est mon humble avis…

        Réponse
        • Jo

          J’avais bien compris le sens de Amen mais ça m’a rappelé que le billet était pour la tolérance, comme un discours de bonne sœur.
          Et dans tous les pays, les hommes politiques veulent notoriété, enrichissement et prestige. Les gens en ont assez mais ne feront pas une révolution car ils sont prisonniers de leurs crédits. Les tentatives de révolte tournent court, il faut penser à remplir le frigo.

          Réponse
  9. Magali themouse

    Oui tout est dit et je partage entièrement… parler est ce qui. Oui différencie des animaux non? Alors oui l’intelligence est de garder le dialogue!
    Bon we

    Réponse
    • Jo

      Oui, gardons le dialogue mais avec les réseaux sociaux, le dialogue part parfois dans tous les sens. Pas facile de le canaliser et de le rendre constructif

      Réponse
  10. Sandrine

    Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse. On appelle ça l’ouverture d’esprit ! Respectons les choix de chacun c’est faire preuve de tolérance et de respect. Bonne journée !

    Réponse
    • Jo

      Ce n’est pas toujours facile à faire, mais il faut essayer et ne pas penser qu’on détient la vérité face au reste du monde.

      Réponse
  11. matchingpoints

    Vous avez tout à fait raison, ce geste peut être interprété comme un signe d’intolérance et être détourné en pub pour Marine !
    Soyons vigilants dans ce contexte assez haineux…

    Réponse
    • Jo

      C’est vrai, le contexte est haineux. Je pense que les réseaux sociaux attisent cette haine, il va falloir s’habituer mais c’est pas joli, joli.
      On dirait des gamins dans une cour d’école.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *