L’orthogrL4aphe et ses pièges

 

Cette année, Mathilde apprend à lire et à écrire. Elle découvre, déchiffre sans arrêt, avec plus ou moins de succès. Hier, le mot « Dauphin » lui posait problème :  Au qui se prononce O, Ph  qui lui est inconnu. L’idéal, ce serait d’écrire Dofin.

Notre langue est belle mais tous ces accords, ces subtilités , ces exceptions, sont source d’erreurs.

Les dictées sont revenues dans les programmes scolaires. Il faut reprendre les années de dérapage qui ont conduit à faire de plus en plus de fautes.

Je fais des confusions, de temps en temps. J’hésite souvent sur la terminaison des adverbes : emment ou amment ?

Certains mots échappent à la rationalité : Cauchemar, pas de d à la fin. On dit pourtant Cauchemarder ! Pas très logique.

Et la palme va aux accords des adjectifs des couleurs …

On écrit – Des drapeaux bleu, blanc, rouge (ils ont du bleu, du blanc, du rouge)

La règle est encore plus complexe pour l’adjectif orange qui vient d’un nom commun et est donc invariable. On dit  : des fleurs orange (qui ont la couleur de l’orange)

Cette semaine, en vitrine, chez une esthéticienne, il était noté  OFFRE SPECIAL

Comme quoi, les accords ne sont pas maîtrisés, chez l’adulte.

L’orthographe c’est rigide, il n’y a pas de place pour la fantaisie. Pourtant, certains tentent le coup, notamment pour créer une marque.

 

L’été dernier, dans notre région, nous avions l’affiche ci-dessous

Affiche publicitaire

Pour un cirque qui se trouve en Haute-Vienne !

D’autres déformations, la marque Indécize

marque-indecize

Ou la marque de Jeanne Damas, Rouje

marque-rouje

Rien de tel pour me perturber. Je suis indécize, je vois rouje, je vais  au sirque pour me détendre.

Le correcteur d’orthographe ne vérifie pas la syntaxe, le vocabulaire et la grammaire.  Je relis toujours mes textes, je trouve souvent des fautes d’étourderie, des répétitions et même des erreurs d’accord.  Jouer avec les mots demande de la vigilance.

Et pour finir plus légèrement,  une petite devinette pour briller en soirée.

Quel est le seul mot de la langue française sans  rime ?

C’est le mot Triomphe.

 

 

18 Commentaires

  1. Solange

    Pas facile la langue Française… mais bon j’essaye d’écrire correctement mais j’hésite souvent sur certains mots?
    Bonne soirée,
    Bizous
    (moi aussi j’invente un nouveau mot!!!)

    Réponse
    • Jo

      En fait, on utilise toujours le même vocabulaire et on oublie l’orthographe de certains mots. Pour réviser, écrire un article sur le blog, c’est pas mal, ça fait réviser. Bonne semaine à toi.

      Réponse
  2. Janachète

    Ma petite Zoé est rentrée au CP aussi.
    La galère va recommencer !
    Moi même je t’avoue avoir des doutes parfois .
    Notre langue n’est pas simple car pas toujours logique je te l’accorde.
    Et je m’amuse aussi à faire des jeux de mots dans mes billets et du coup transformer l’orthographe.
    Ne te moques pas trop
    Bises !

    Réponse
    • Jo

      Le CP, quand on est mamie, c’est amusant. On aide les enfants à déchiffrer. Quand on est maman, c’est plus compliqué, les devoirs deviennent vite une corvée. Bises

      Réponse
  3. christine thomas

    Ah! l’orthographe française ! Si tu voyais le nombre de fautes que l’on peut voir ou dénicher sur les différents réseaux sociaux. Je ne leur jette pas la pierre mais parfois on dirait qu’ils le font exprés. Ensuite, même sur des sites, je repère des fautes, parfois je le fais remarquer d’autres fois non, à ce niveau là, on doit être encore plus vigilants. Il n’y a pas que l’orthographe française qui apparaît comme difficile, regarde l’orthographe chinois avec leurs traits séquentiels. Récemment, une personnalité (Mr Asselineau François) faisait remarquer que pour lire un journal chinois, il fallait connaître près de 20 000 traits séquentiels alors que notre langue ne comporte pas autant de traits séquentiels. Donc, ne nous plaignons pas, et faisons travailler nos méninges et notre mémoire !

    Réponse
    • Jo

      Les forums, les réseaux sociaux, c’est effarant ! L’orthographe et les accords ne sont pas souvent respectés.
      Je ne connais pas les traits séquentiels du chinois et ce que tu me dis ne me donne aucune envie de l’apprendre.
      Le français et ses pièges, c’est déjà assez compliqué. Bonne semaine

      Réponse
  4. nadine

    Certains ne maitrisent pas l’orthographe de tous les mots alors ils en inventent des nouveaux !
    Une fois j’ai vu sur un panneau d’une boulangerie. Formule du midi : Sandwich à la rillette, j’ai été voir la vendeuse pour lui dire qu’on disait toujours des rillettes au pluriel, je te raconte pas le regard de haine qu’elle m’a lancé mais elle n’a pas corrigé le panneau !

    Réponse
    • Jo

      Je vois souvent des fautes sur les menus et mon boucher note sur son panneau plat du jour : Artichaud. Je lui ai dit au moins dix fois que c’était artichaut, rien à faire …
      On voit souvent Promenade en vélo, il faut dire à vélo. Bref, on pourrait y passer la journée !

      Réponse
  5. Sissi

    Je pense que la méthode utilisée pour l’apprentissage de la lecture a aussi des répercussions sur la facilité ou non à ne pas faire (trop) de fautes. Deux de mes sœurs ont appris avec la méthode globale et font facilement des fautes. Elles sont obligées d’être attentives et vigilantes. Et l’une de mes autres sœurs et moi-même avons appris à lire avec la méthode syllabique et n’avons jamais eu trop de pb avec l’orthographe et la grammaire. Je ne prétendrais pas que je ne fais jamais de faute mais quand je « voyage » sur les réseaux sociaux, je remarque énormément de fautes. Je pense que cela tient aussi au fait que nous avons aussi des loisirs plus « visuels » qu’autrefois où la lecture de bons romans tenait une place plus grande. Mais c’est vrai que la langue française est complexe. Bon courage à ta petite Mathilde. Bisous.

    Réponse
    • Jo

      Mathilde est pleine de curiosité, de courage et de bonne volonté. Pourvu que ça dure !
      C’est intéressant ce que tu dis, je ne savais même pas qu’il y avait plusieurs méthodes d’apprentissage.
      En tout cas, on voit que le niveau baisse en observant trop de fautes sur les forums et dans les mails reçus au travail.
      Bon dimanche

      Réponse
      • Visiteuse

        Sachez donc que la méthode globale et semi globale a été mise en place dans l’Education Nationale pour des raisons idéologiques car ce n’était pas trop marrant pour les instits de se coller la syllabique. C’est ça le progrès, changer les choses « réac »qui fonctionnent.
        Conclusion, plusieurs générations de gamins qui s’ils savent lire, ne comprennent pas le sens de ce qu’ils lisent (mais les « sachants » s’en foutent, ceux-ci voteront quand même plus tard).

        Le B A ba comme son nom l’indique constitue la phase première dans l’apprentissage de la lecture. Etape après étape l’enfant comprend la construction des syllabes, la structure des mots et parallèlement leur déchiffrage.
        Il arrive le jour où comme M. Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, l’enfant lit sans s’en rendre compte. Ceci est donc la preuve indiscutable que le cerveau capitalise mieux ce procédé que le phénomène visuel et approximatif d’un mot appris par cœur qui hors contexte n’a pas de sens pour l’enfant.
        En sachant découper un mot, l’enfant par la suite comprendra la logique orthographique donnée par l’étymologie.

        Mélanger les 2 méthodes, est donc conceptuellement absurde.
        Il y a bien par ci par là quelques instits rebelles travaillant encore avec la méthode 100% syllabique, ils sont courageux car ils sont pénalisés par leurs inspecteurs académiques.

        Mon neveu aussi a eu droit à la méthode mixte.
        C’était une catastrophe. Il jouait au jeu des devinettes et se servait de sa mémoire qui elle aussi lui jouait des tours.
        Du coup chaque dimanche, je jouais avec lui au jeu du « Pendu » et à l’île des voyelles et puis un jour durant les vacances de février, le miracle !
        Ce fût avec le mot « c h e m i n é e », tout d’un coup la bouille de ce petit bonhomme s’est illuminée et m’a dit : « ça y est tata ! j’ai Compris ! » . Qu’est ce qu’il était heureux. Il pouvait déchiffrer et enfin ne plus se sentir bête comme le lui faisait sentir avec tant de bienveillance toute professionnelle son instit de l’époque.

        Réponse
        • Jo

          Bravo pour l’explication claire. Pas facile de décrire les deux méthodes. C’était très confus, maintenant j’ai compris

          Réponse
  6. Matching points

    L’orthographe est une des grandes difficultés de la langue française. Les règles sur les adjectifs de couleur(s?) sont particulièrement tatillonnes. Mais vouloir réduire tout effort dans l’apprentissage d’une langue maternelle ou étrangère relève souvent de la démagogie. Ou de la démission … il n’y a qu’à lire les messages sur FB pour comprendre que l’orthographe est devenue accessoire. Célébrons donc, malgré tout, le retour des dictées !

    Réponse
    • Jo

      Une dictée quotidienne, ça ne fait pas de mal et la répétition permet de les faire ‘rentrer’ dans la tête, tous ces mots.
      Faire peu ou pas de fautes, avoir un vocabulaire varié, on a rien trouvé de mieux pour faire passer les idées

      Réponse
  7. La Baladine

    C’est une gymnastique, l’orthographe. Mais tout se passe mieux quand l’enseignant apprend à se poser les bonnes questions, dans la joie et la bonne humeur!
    Ceci dit, bien que n’ayant eu aucun souci à l’école, j’ai toujours un Bescherelle à portée de main! 😉
    Sinon, je ne crois pas que « triomphe » soit seul dans son infortune… Tiens, par exemple, va-t’en trouver une rime à « sépulcre »! 😀

    Sinon, pour Mathilde, il existe des petits bijoux de bouquins, comme « Mots clés pour réussir ses dictées » de Benoît Marchon (Actes Sud Junior), et puis, un peu plus tard, « Grammaire française et impertinente » de Jean-Louis Fournier (Le Livre de Poche). C’est ludique et bourré de bonnes idées!

    Réponse
    • Jo

      Il y a des mots qui me posent problème, ceux du jargon professionnel, par exemple. On se cantonne à son univers, bien souvent.
      Merci pour l’info des livres de dictée et grammaire, je vais regarder ça. Une mamie a le temps de s’informer et de faire des choses plus ludiques que les parents qui sont pris par le travail. Mon mari s’occupera des maths, moi je n’aime pas trop les chiffres.

      Réponse
  8. Les Mamies Stars

    Nous avons aussi des petits enfants au CP cette année, le casse-tête commence pour eux !

    Réponse
    • Jo

      Mathilde semble plus intéressée par les mots que par les chiffres. C’est un casse-tête pour eux et du plaisir pour nous de les voir progresser

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez mes articles en vous abonnant