Marchand de sable.

 

Je suis rentrée de vacances. J’étais bien, allongée sur le sable, écoutant le bruit des vagues. Mais tout a une fin !

Au moment du départ, je pestais contre ce sable que l’on retrouve sur les serviettes, dans les chaussures, dans la voiture … On a l’impression qu’il se faufile partout, qu’il se régénère même !

Ce matin, j’ai envie de ‘plomber l’ambiance’, je vais vous parler du sable

Savez-vous que le sable est la deuxième ressource de la nature, après l’eau ?

Notre civilisation est bâtie sur du sable. Il sert à la fabrication du béton, du verre, du papier …

Les carrières terrestres ont tout donné et les grains de sable du désert, trop fins, ne conviennent pas à la construction.

Et pourtant, il en faut de plus en plus.  Dubaï a bâti des îles artificielles, Singapour veut gagner du terrain sur la mer. Pour loger leur population, la Chine et l’Inde en achètent partout.

La seule solution : ponctionner les fonds marins.

D’immenses bateaux aspirent le sable, mais aussi le plancton et toute la vie autour. C’est une catastrophe écologique.

La folie des grandeurs, les extravagances immobilières demandent de plus en plus de sable. Les moyens légaux ne suffisent plus.

Actuellement, la moitié du sable consommé provient d’extractions sauvages dans la mer ou les rivières. Le trafic est contrôlé par des mafias. Ici et là, les côtes sont grignotées, les dunes disparaissent. Le littoral marocain est défiguré … Et je ne vous parle pas des enfants exploités pour faire le travail !

Le sable se renouvelle. Oui, mais à une échelle de temps géologique.  L’extraction dépasse largement le taux de renouvellement naturel.

Pour les politiques, le sable n’est pas considéré comme une ressource menacée.  La folie du béton a vite fait oublier les préoccupations environnementales.

Sans rancune, bonne plage.

 

Photo à la une : Designed by Freepik

10 Commentaires

  1. Janachète

    Et bien encore une action néfaste de l’homme.
    Je vais devenr écolo !
    Merci pour tes sources d’informations.
    J’adore le « Haïs sable  »
    Bises Jo !

    Réponse
    • Jo

      Devenir écolo, à titre individuel, ça ne sert pas à grand chose. C’est la folie des Etats et la corruption qu’il faut éliminer. Mais on voit bien,chez nous, Nicolas Hulot ne peut rien faire, il ne peut rien mettre en place.

      Réponse
  2. zenopia

    J’avais vu l’information… On va y arriver à foutre en l’air notre planète :/

    Réponse
    • Jo

      On peste, on dit que c’est la faute de l’Inde et des Chinois. Ils font la même chose que nous pendant les 30 glorieuses, ils consomment et veulent une meilleure qualité de vie. La planète ne pourra pas donner plus, il faut trouver de nouvelles pistes. On ne va quand même pas penser comme certains – On va tous crever !
      Restons optimistes !

      Réponse
  3. Anne-Marie

    Très intéressant, je ne savais pas ça. Notre voracité dépasse les capacités régénératrices de notre pauvre terre depuis si longtemps… Les catastrophes naturelles qui se multiplient sont des signaux d’alerte que nous refusons de voir. La seule chose qui nous préoccupe c’est : « y aura-t-il assez de neige pour skier cet hiver? ». Nous ne méritons pas notre planète, et finalement nous sommes tous un peu coupables. L’ordinateur avec lequel j’écris ce message est loin d’être biodégradable, pour commencer !

    Réponse
    • Jo

      Au lieu de gaspiller, on pourrait avoir une consommation ‘raisonnée’. On voit bien quelques démarches minimalistes, un rejet du capitalisme, mais difficile de faire machine arrière.

      Réponse
  4. Visiteuse

    Définitivement l’homme est haïs sable.

    Réponse
    • Jo

      Un peu jalouse, la phrase est belle, je la reprendrai en citant la source !
      On nous parle toujours de l’eau, mais jamais du sable dont le stock diminue dangereusement.

      Réponse
  5. matchingpoints

    Mais nous ne le savions pas ! Nous sommes en train de détruire des choses que la terre a mis tant d’années à fabriquer…Nous ne râlerons plus lorsque nous retrouverons du sable dans les affaires, ce sable devenu si précieux !

    Réponse
    • Jo

      J’ai lu quelques articles sur le sujet et j’ai appris que la Chine a consommé plus de béton entre 2010 et 2015 que les Etats Unis en un siècle. Vous avez raison, le sable va devenir aussi précieux que l’eau.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.