T’as pas connu la guerre !

 

Cette phrase, elle vient de l’enfance, des repas chez ma grand-mère.  Pour elle, le pain avait un petit côté ‘sacré’. On avait intérêt à finir son assiette et le pain, bien sûr ! Elle ne jetait rien, jamais !

Elle avait connu les deux guerres et les restrictions alimentaires.

Cette semaine,  nos amis parisiens sont à la maison et  les repas sont animés par des ‘chamailleries’ autour du pain.

Chaque jour, j’achète les baguettes pour le repas. Mais il est difficile d’évaluer la quantité exacte !

Notre ami refuse de manger le pain frais du jour sous prétexte qu’il reste du pain de la veille.

Son argument imparable

– tu n’as pas connu la guerre !

Lui, non plus, si je calcule bien.

Avec ce principe, on mange toujours du pain rassis, jamais le pain frais. Absurde ! Mais je n’ai pas connu la guerre.

Rien ne se perd, tout se transforme  : en pain perdu, pudding, chapelure, toasts, croûtons.

Nous le savons, mais qui l’applique systématiquement ?

Pour notre ami, il est inadmissible, inconcevable de jeter le moindre quignon de pain.

Il fait une fixette. Et en plus, il dit  : du bricheton

(c’est un gars de Paname qui parle comme dans les chansons de Renaud)

Alors, je m’applique, je réfléchis, je fais de savants calculs pour ne rien jeter.

Rien à faire, ça ne tombe jamais juste ni pour les baguettes, ni pour le pain tranché.

A chaque repas, il est à l’affût du moindre crouton desséché. C’est pénible.

Alors, quand il m’agace, je lui dis :

  • Fiche-moi la paix, va manger ton pain rassis

2 Commentaires

  1. patricia

    Arghhh on dirait belle maman.. Elle achète du pain frais tous les jours mais mange celui de la veille qui lui est rassis du coup….Je comprends le fait de ne pas jeter mais cela va loin parfois…

    Réponse
    • Jo

      On ne peut pas lutter contre ces petites manies. J’ai essayé, je me suis épuisée pour rien

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recevez mes articles en vous abonnant