Tellement de façons de voyager

 

En ce moment, pour beaucoup, la question se pose : Où allons-nous partir en vacances ? Il existe tellement de destinations et de façons de voyager.

Je dois avouer, je voyage souvent et essentiellement dans ma tête. J’explore mon cerveau tel un continent. Je vais dans des contrées encombrées, je passe du capharnaüm de mes souvenirs aux piles de projets qui s’entassent. J’adore faire un tour dans le bric à brac imaginaire, peuplé de rêves et de créativité. De temps en temps, je me perds dans les couloirs d’idées noires, j’avance vers le vide et je reviens vite dans ce qui m’est familier, mon quotidien, qui me rassure.

Nous pouvons maintenant découvrir le monde en restant dans notre canapé. La lecture, la radio, la télévision permettent de s’évader. Le monde est à portée de clic. J’ai pu ainsi suivre Daphné, en Thaïlande   De jolis moments de partage.

La voiture est parfaite pour aller où l’on veut mais passer une journée sur les routes, c’est usant, surtout pour le conducteur.

On peut prendre le train, l’avion. J’ai traversé l’Atlantique deux fois. C’est un océan réduit maintenant aux proportions d’un simple ruisseau. Il n’y a qu’à tendre le bras pour dire bonjour à cette belle dame.

 

Statue de la Liberté

Une lointaine contrée est à deux pas. On monte dans l’avion, on somnole, on regarde deux films et le dépaysement est là.

Depuis qu’un inventeur a mis des roulettes à nos valises, en 1972, on ne rêve que de vitesse. Quand j’étais enfant, je pensais qu’il serait possible de passer d’un continent à l’autre en cinq minutes. Ce n’était qu’un rêve.

Certes, nous gagnons du temps dans les transports mais c’est pour mieux le perdre dans  les gares, les salles d’embarquement, les contrôles de sécurité, les navettes.

Les aéroports ressemblent à des centres commerciaux où l’on peut passer des journées entières, à attendre …

On va plus vite, plus loin mais il faut encore beaucoup de patience pour voyager. Et la vitesse n’est plus l’objectif premier, les avions volent un peu plus lentement pour économiser du carburant.

 

Image à la une  Designed by Freepik

Recevez mes articles en vous abonnant.


 

14 Commentaires

  1. Black Sapes

    En tout cas de quelques manières que se soit je suis toujours prête !!!
    Bises

    Réponse
    • Jo

      Et j’imagine que tu as des tonnes de bagages, pour être toujours si élégante !

      Réponse
  2. Janachète

    J’adore les voyages qui dépaysent même s’il faut beaucoup de temps en voyage.
    Découvrir d’autres coutumes d’autres façons de vivre me fascine .
    Mais il faut souvent aller loin et c’est coûteux donc pas possible à faire très souvent. Mais les clubs les grandes croisières et le tourisme à grand spectacle ne me plaît pas .
    Il est vrai que l’on peut aussi rêver dans son canapé mais je t’avoue que ça m’exite moins .
    Bon we
    Bises !

    Réponse
    • Jo

      C’est vrai, voyager demande un peu d’argent. Nous n’avons pu le faire qu’après les études de nos filles. Et nous non plus, nous n’aimons pas le tourisme de masse.
      Par contre, voyager dans son canapé ou au travers d’un blog, c’est très intéressant, parfois. Même si ça ne remplace pas l’immersion dans un pays.
      Je te souhaite une belle semaine.

      Réponse
  3. La baladine

    A chacun sa façon de voyager… L’essentiel reste le voyage! 🙂

    Réponse
    • Jo

      C’est ça, que ce soit dans sa tête ou en vrai, l’essentiel est de s’évader.

      Réponse
  4. matchingpoints

    Lorsque nous allons vers des destinations connues, nous avons l’impression d’un « déjà vu » – nous les connaissons à travers les photos, des livres et par Internet. On peut s’évader très facilement. Mais malgré le long trajet en voiture, le temps d’attente dans les aéroport, malgré l’inconfort des fauteuils et toutes les autres contraintes, voyager « en vrai » est une chose extraordinaire !
    Passez un bon weekend

    Réponse
    • Jo

      Bien d’accord. Le ‘en vrai’ est irremplaçable. La plus belle description, le plus beau reportage télé ne remplacera jamais la sensation du vécu.
      C’est pareil pour un concert ou un match, bien plus ‘vivant’ que de le voir à la télé.
      Bon week-end.

      Réponse
  5. Visiteuse

    Puisqu’il paraît que dans un voyage c’est le chemin qui compte plus que le but,
    Voyager en Orient Express me plairait énormément.
    Cela permettrait en fait d’inverser tous les inconvénients que vous évoquez : plus de perte de temps dans les transports puisque le train est notre destination, les escales devenant ainsi des moments ou des parenthèses qui pour le coup nous font perdre notre temps.
    Enfin, j’exagère car ces escales / visites seraient bien sûr sublimes, avant de réembarquer et laisser trotter nos pensées au rythme des roues sur les rails…
    Le bateau aussi est sur le même principe (enfin, je ne parle pas des croisières paquebot/usine : l’horreur absolue pour moi, mais des voiliers ou bateau à moteurs de 8-9 mètres où l’on est seuls maîtres à bord (après Dieu of course !). Ce qui fait du monde au final…

    Réponse
  6. Solange

    ET oui moi j’étais fan de science fiction et je pensais que nous pourrions nous téléporter mais ce n’est pas encore à l’ordre du jour!!!
    Bonne soirée
    Bises

    Réponse
    • Jo

      Bien sûr, on va vite en TGV en avion, mais qu’est ce qu’on perd comme temps dans les salles d’attente.
      Bon week-end à toi.
      Je vais aller faire un tour sur ton blog, je crois avoir vu des trucs intéressants. Bises

      Réponse
  7. Daphné @ Be Frenchie

    Mais, que vois-je ? Quelle surprise Jo, je ne savais même pas que tu avais suivi notre vlog – entre deux paysages thaïlandais, on y dit quand même pas mal de bêtises. Je n’aurais pas cru que ça puisse intéresser grand monde ( à part les téléspectateurs de « des racines et des ailes » ? 😉 pardon pauvre générique ).

    C’est exactement ce que je ressentais pendant ce voyage; avant même de partir, on a de plus en plus l’impression de déjà connaître la destination où on va; on lit des guides, voit des reportages, regarde des images sur internet. Au final, on ne se laisse plus la chance d’être surpris par ce qu’on découvre, comme si on voulait à tout prix se prémunir de toute surprise.

    J’étais vraiment contente, pour une fois, de balancer nos guides de voyage pour partir vraiment à l’aventure. Mais que ce soit en Thaïlande ou ici, l’aventure peut commencer à n’importe quel moment : il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder les choses sous une perspective différente. Laissons-nous le droit au rêve et aux chemins de traverse !

    Réponse
    • Jo

      C’est génial de prendre les chemins de traverse dans un pays. Mais il faut, comme toi, avoir fait avant les visites plus classiques. J’apprécie vraiment tes petits ‘reportages’ qui donnent une atmosphère particulière bien loin des jolies photos du magazine Géo, mais tellement authentiques. Un pays, ça s’apprivoise. On y va sur la pointe des pieds, au début et quand on a pris ses marques, on peut aller partout.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *