100 bougies sur un gâteau. 

 

Cette semaine, en regardant Arthur et Baptiste dans leur berceau, je rêvassais. Je pensais à mon âge, 58 ans. Ce n’est pas un chiffre rond, c’est presque insignifiant. Et pourtant, en ajoutant 42 ans, mine de rien, on arrive à 100 ans.

42 ans, c’est un marathon, en remplaçant les kilomètres par des années.

J’ai visualisé le gâteau avec 100 bougies en me disant – ça ne coûte rien d’essayer !

Mais comment organiser cette projection vers demain, après-demain  ?

Dans mon cas, manger des sucres lents et respecter un plan d’entraînement physique ne suffiront pas. 

J’ai un handicap supplémentaire, je ne connais pas le tracé

Comment sera le monde en 2061 ?   Technologique, certainement. Et moi, la technologie, ce n’est pas mon truc, je sais à peine programmer un GPS.  Je vais me forcer à rester éveillée. Il faut garder le cap, ne pas s’endormir, sous peine de ne plus rien comprendre. 

Le fameux ‘mental’ résistera-t-il à l’accumulation des chocs de la vieillesse ? 

Comme les coureurs, vers la fin, les signes de fatigue seront là : souffle court,  jambes flageolantes, douleurs …  Je compte un peu sur les progrès de la médecine pour me soulager.

Conserver du souffle pour être performante pendant 42 ans, trouver le bon rythme, gérer les passages à vide, lutter coûte que coûte, trouver la force intérieure, garder le cap … C’est un sacré défi !

Comment se préparer à affronter des situations inconnues ?  Où trouver les points de ravitaillement ?  

On verra au fur et à mesure.

La récompense, c’est la vie tout simplement et c’est pour ça qu’il ne faut pas lâcher l’affaire.  

 

19 Commentaires

  1. chiffonsandco

    ohlala, je ne compte pas vivre aussi longtemps moi !

    Réponse
  2. Visiteuse

    Le jour de vos 100 ans, entourée de vos filles, de vos 6 petits enfants et 14 arrières petits enfants, votre mari vous apportera le somptueux gâteau en lévitation avec ses 100 bougies en hologramme.

    Et là, votre jeune tribu, vous demandera encore une fois de raconter comment c’était le 20 ème siècle et le début du 21 ème avec les voitures que l’on conduisait soi même, les ordinateurs tours et leurs écrans cubiques, puis plats, les bureaux d’entreprise où il y avait des employés appelés salariés et tant d’autres choses incroyables à leurs yeux.

    Ils voudront revoir ce papier à déplier nommé Cartes routières sur lesquelles étaient reproduites des routes terrestres qui n’existent plus.
    Et arrivera le moment où ils voudront à nouveau se donner des frissons d’horreur par la description de repas composés de chair animale.

    Mais pour ce 100 ème anniversaire, votre cadeau à vous sera de ressortir de sa vieille housse votre ordinateur portable, qui évidemment ne fonctionnera plus (mais ça c’est pour la mise en scène) avec une copie papier de votre article d’aujourd’hui pour le leur faire lire.
    Et votre descendance de s’exclamer en chœur !
    Que cette langue française est drôle, que d’expressions inconnues !

    « Et oui, mes petits ! Aujourd’hui notre langage du 20 ème siècle jusqu’en 2029 est étudiée à partir de ce qui s’appelait à l’époque des blogs, en cours de littérature ancienne au Département des Sciences de l’Antiquité.

    Il vous regarderont tous avec fierté et émerveillement.
    Ce sera chouette non ?

    Réponse
    • Jo

      Ah oui, ce sera chouette. Très bien vu !
      Et après ma mort, je pourrai programmer un retour dans la famille, en hologramme, chaque année pour mon anniversaire.(comme pour ces spectacles de chanteurs).
      Ou revenir en gentil fantôme, mais je ne sais pas si les fantômes existent.

      Réponse
      • Visiteuse

        Ah ah ah 🙂
        Oui mais non, l’hologramme est trop ectoplasmique.

        Comme dans la série suédoise « Réal Humans », votre esprit (mémoire et comportements) numérisé, sera transféré sur un robot humanoïde fabriqué à votre image.
        Le fluide corporel est bleu au lieu du sang rouge, mais surtout, il ne faudra pas oublier de vous recharger sur la prise secteur !

        En tout cas le Transhumanisme porte là-dessus : l’immortalité.

        Réponse
        • Jo

          Trop compliqué, trop technique. Je reste sur l’idée du fantôme. Traverser les murs et voir ce qui se passe chez les gens, j’en rêve.

          Réponse
  3. Janachète

    L’avenir on ne le connait pas et le passé est révolu alors considérons le présent comme un cadeau puisqu’il porte bien son nom .
    100 ans si on a sa tête et ses jambes pourquoi pas?
    Mais à vrai dire je n’y songe même pas.
    Bonne fin de semaine Jo !

    Réponse
    • Jo

      Comme moi, tu as pu voir les ravages du temps sur les personnes âgées. Tu as raison, profitons du présent. C’était amusant de faire le parallèle avec un marathon mais on ne sait pas ce que l’avenir réserve. Et j’irai puiser dans ton blog les petites astuces et les jolis looks pour bien vieillir.

      Réponse
  4. NefertarideLyon

    Je fais attention à mon alimentation, je fais plusieurs activités physiques dans la semaine, j’essaie de ne pas rester dans mon coin et d’avoir un bon groupe de connaissance, après ça s’arrête là.
    Je ne me projette pas très loin car là je sais que je n’ai pas les clefs, je ne suis pas maître de mon avenir, il arrivera ce qu’il arrivera, mais j’essaie de profiter pleinement du moment présent.
    Et c’est quand tu prends de la bouteille que tu te rends compte de l’importance de l’instant présent, ce que je ne faisais jamais avant, j’avalais les, les semaines, les mois, sans vraiment profiter ou apprécier
    Belle fin de semaine à toi

    Réponse
    • Jo

      Tous les commentaires parlent de profiter de l’instant présent. C’est le moment le plus précieux, en effet.
      Manger sain, faire un peu d’exercice, avoir une vie sociale, c’est déjà bien. Tous les médecins disent que c’est parfait pour bien vieillir.
      C’est toujours mieux que de rester assis devant la télé.
      Avec toute cette ‘marmaille’ autour de moi, je n’aurai pas d’autre choix que de rester ‘jeune’.
      Bon week-end.

      Réponse
  5. Sissi

    Oui, on ne sait ni comment va évoluer le monde, ni comment nous allons vieillir. Il faut réussir à anticiper sans s’angoisser car comme le dit mon père pourquoi anticiper des pb qui n’existent pas. Mais la nature humaine est ainsi faite… Depuis ma ménopause, je suis devenue angoissée et l’huile essentielle de lavande vraie est devenue mon amie. Je ne sais pas si je suis la seule dans mon cas. Autour de moi, je n’ai que des « warriors » ou presque qui disent (ou prétendent) ne ressentir aucun changement physique, ou autre, ou presque depuis la ménopause. Vieillir au final, c’est aussi un état d’esprit : la volonté de s’adapter et d’aller de l’avant mais c’est vrai que ce n’est pas évident de rester dans la course sur tous les plans, et notamment sur le plan technologique, enfin pour moi. J’essaie de me tenir à jour mais on est vite dépassée, ça va si vite !

    Réponse
    • Jo

      Vieillir, c’est un état d’esprit ! La phrase est belle, comme s’il suffisait de se dire tous les matins – Je suis jeune, je suis en forme !
      Mais les pépins de santé peuvent arriver très vite, on perd le moral et pour se remotiver, c’est moins facile à 70 ans qu’à 30.
      Pour la technologie, c’est un problème pour moi, mais ce n’est pas une question d’âge. A 30 ans, pour enregistrer une émission à la télé, c’était déjà une galère. Soit je me trompais de chaîne, soit de jour ou d’heure.
      Bon week-end.

      Réponse
      • Sissi

        C’est évident. Inutile de se dire « Je suis jeune, je suis en forme ! ». Il faut accepter que l’on vieillit et que le monde change. Rien ni personne n’est immuable. Il faut juste essayer d’accepter et de s’adapter sinon vieillir est un drame permanent car comme tu le dis la santé n’est plus la même. Dans mon entourage, je n’ai connu que ma grand-mère qui est décédée à près de 104 ans de vieillesse sans jamais avoir subi d’intervention chirurgicale (à ma connaissance) ni eu de gros soucis de santé, et qui ne prenait même aucun médicament. Mais c’est une exception. Ses filles n’ont pas eu cette chance.

        Réponse
        • Jo

          Vieillir, ce n’est pas toujours génial. Vieillir sans médicaments, en gardant sa lucidité, on en rêve mais c’est un petit pourcentage de la population. Toutes les personnes de + de 80 ans que nous connaissons prennent au moins 10 comprimés par jour et ne savent pas quoi faire de leurs journées.

          Réponse
          • Sissi

            Et malheureusement quelquefois, il n’y a pas même besoin d’attendre d’avoir 80 ans ! Mon mari âgé de plus de 60 ans et souffrant de plusieurs pathologies chroniques, en est déjà là (à x cachets par jour) ! Tandis que mon père, qui a fêté ses 85 ans il y a peu, est en meilleure santé que lui, même s’il est fatigué à cause d’un sommeil de mauvaise qualité. L’espérance de vie en bonne santé est d’environ 64 ans chez les femmes et 62 chez les hommes en France actuellement d’après les dernières études de morbidité mais ce ne sont que des moyennes bien sûr (https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/02/19/la-france-mal-classee-pour-l-esperance-de-vie-en-bonne-sante_5425315_1650684.html). On ne peut qu’essayer de rester positif(ve) mais c’est vrai que ce n’est pas facile tous les jours et certains jours encore moins quand on a un conjoint malade et soi-même des pb de santé, je te l’accorde bien volontiers par expérience. N’ayant pas le choix, nous nous efforçons de faire avec. Ma grand-mère était une grande exception, c’est certain mais elle était très malheureuse puisqu’elle a vu toutes les personnes les plus proches d’elle partir avant elle, y compris 2 de ses 3 filles (dont ma mère emportée brutalement par un cancer diagnostiqué tardivement quelques mois avant ma sœur aînée, elle aussi emportée par le cancer). Eh oui, « la Vieillesse est un naufrage » comme l’eût dit le Général de Gaulle. Souhaitons que la science fasse des progrès pour la rendre moins douloureuse physiquement et moralement au moins. Et je te souhaite surtout de vivre longtemps dans la meilleure forme possible afin de profiter longtemps de tes 2 filles et de tes adorables petits-enfants et qu’eux aussi profitent longtemps de toi.
            Passe un beau week-end ! 🙂

            Réponse
            • Jo

              C’est vrai ce que tu dis, l’espérance de vie augmente mais l’espérance de vie en bonne santé, on y sera vite, un peu plus de 60 ans !
              Malheureusement, nous n’avons pas tous les mêmes cartes. On pourrait penser que les plus appliqués (hygiène de vie, sport, alimentation) seront moins impactés mais il n’y a pas de loi pour ça. C’est injuste mais on y peut rien.
              Bon courage, la médecine soulage bien, quand même.

              Réponse
  6. matchingpoints

    Il faut préparer notre vieillesse avec beaucoup de données inconnues – nous pouvons faire attention à l’alimentation, nous entretenir physiquement et intellectuellement (travailler les blogs par exemple… 🙂 )
    rester proche de la famille et soigner les amitiés…mais la grande inconnue reste notre monde actuel qui bouge dans tous les sens. Mais comme dirait ma mère de 98 ans, vers quel avenir allions nous après la guerre !
    Nous essayons de profiter du moment, Carpe Diem…

    Réponse
    • Jo

      Oui, tout le monde veut profiter du moment présent. Le monde bouge mais soyons optimistes, on a de quoi remplir nos assiettes, se chauffer, se déplacer. Et pour s’occuper, on a un vaste choix.
      Viser 100 ans, c’est amusant pour faire un billet mais le chemin sera long, on verra bien. Bon week-end, Mesdames.

      Réponse
  7. solange

    Oui la vie est une formidable récompense et tant que l’on a la santé que demander de plus!
    Je vie au jour le jour en remerciant la vie et ma bonne étoile tout les matins!
    Belle journée Jo

    Réponse
    • Jo

      Tu as raison, remercions la vie et notre bonne étoile. Je compte sur ton blog pour nous donner le dynamisme et la joie de vivre.
      Bon week-end.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *